gamers1337tests
Salut à toi le geek qui arrive sur ce forum. ♫ Inscrit toi surtout x) ↓
Miku Miku Clock ~
Derniers sujets
» L'ultime nécropost.
Dim 10 Sep - 2:32 par zetsuaka

» Un ultime coucou ^:3
Lun 10 Aoû - 18:21 par Zuril

» Ma seconde Guerre du Saint Graal
Dim 30 Mar - 5:01 par Hyuuga21

» Get on the feel coaster
Jeu 30 Jan - 1:10 par Drewin

» Cyanide & Happiness
Lun 20 Jan - 23:33 par Otakool13

» Topic à flood
Dim 19 Jan - 22:48 par Drewin

» Hé oh! Y a quelqu'un?!
Dim 19 Jan - 22:39 par Drewin

» Le dubstep (Skream, Benga et Burial).
Sam 28 Déc - 23:04 par Otakool13

» Topic cinoche (blockbusters).
Sam 28 Déc - 21:46 par Otakool13

Partenaires
Forum gratuit


Ma seconde Guerre du Saint Graal

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Ven 11 Nov - 23:34

Chapitre 3

Caina venait de rentrer chez elle et repensait à tout ce qui s'était passé durant la soirée.
Tout d'abord, le Master de Saber avait engagé le combat. Ce coffret et la façon dont l'épée de Saber était apparue l'avait intriguée, mais elle eut vite affaire plus urgente à penser, car son Lancer avait eut bien du mal à repousser les assauts répétés de cette redoutable guerrière. Au moment au l'étudiante allait lancer un sort dans le but d'aider son Servant, deux autres personnes avaient fait leur apparition. Puis, à partir de ce moment, tout était aller très vite : l'apparition de celui qu'elle avait reconnu comme étant étant Caster et son Master, le sortilège de vent d'une puissance faramineuse que celui-ci avait jeté, puis leur rapide retraite, suivit peu après par l'apparition d'un homme qu'elle ne put distinguer clairement et de la disparition-éclaire de ses adversaires.
Après cela, Caina et Lancer s'étaient retrouvés seul avec l'étudiant à lunettes et son Servant. Au grand plaisir de la jeune femme, le Servant avait préféré ne pas se battre. Mieux, il avait proposé de rester neutres, voir même, si elle le souhaitait, une alliance, ce à quoi elle avait répondu qu'elle réfléchirait.
Cependant, la réponse du Servant quand elle lui avait demandé à quel classe il appartenait avait été plutôt étrange.
-C'est assez compliqué, alors nous pour le moment disons que je suis Archer.
L'étudiant, quand à lui, avait dit s’appeler Hôtenra Kurasu. Avant qu'elle ne puisse leur demander ce qu'ils faisaient dans le bâtiment de l'université passé la fermeture, Archer attrapa son Master et, en quelques bonds seulement, sortit de l'établissement par le haut.

La frêle étudiante comptait au moins obtenir des explications de son Servant à propos de sa conduite.
-Lancer, pourquoi t'es-tu rué sauvagement à l'assaut de Caster sans prévenir ?!
-Je suis absolument désolé, Hime-sama, mais ce n'ai pas quelque chose dont je peux vous parler. De plus, il serait dans votre intérêt de ne pas vous retrouvez impliquée là-dedans. Et vos intérêts, ne l'oubliez pas, sont mes intérêts., répondit humblement le Servant.
-Bon, si tu le dis. Je te fais confiance, Lancer.
La jeune femme souriait à son gardien de manière indulgente, presque maternelle.
Contrairement à certains mages qui portent une fausse personnalité, à l'instar d'un masque, aux alentours des gens normaux, Caina était vraiment ce qu'elle semblait être : une fille incroyablement douce et gentille, soucieuse du bien-être des autres ; il serait à peine exagéré de la qualifier d'ange.
Seulement voilà, elle était l'unique héritière de la lignée Gozuki, dont le savoir concernant la magie remontait à l'époque où Rome commençait à sortir de ses frontières ! Tout les membres de cette famille avaient prouvé leur valeur et obtinrent de nombreux accomplissement personnels. Son père ne faisait pas exception : c'était un mage terriblement doué, dont la réussite professionnelle n'était plus a démontré. Après tout, il n'était pas seulement le directeur de l'université de Fuyuki City, il en était également le propriétaire, terrain inclus. Il était évident, pour la descendante d'une telle famille, que participer à la Guerre du Saint Graal n'était pas une option.
Toutefois, son père n'était pas un monstre sans cœur. Loin de lui l'idée de vouloir forcer sa fille à commettre des atrocités. Voilà pourquoi il lui conseilla de rester autant que possible sur la défensive jusqu'à la fin de la guerre. Ainsi, le nombre de personnes qu'elle aurait à tuer serait réduit.

Arrivée sur son lieu d'étude, Caina demanda la permission de ne pas assister aux cours de la matinée pour "faire des recherches". La permission lui fut bien évidemment accordée, et la jeune femme se mit au travail.
"Je dois identifier le Master de Saber. La base de données des étudiants de l'établissement est gigantesque, cela va me prendre beaucoup de temps, mais c'est la meilleure chose que j'ai à faire pour le moment."
Le compte d'élèves était en effet faramineux, l'université de Fuyuki City étant la plus réputée de la région. Vérifier les photos une par une était véritablement fastidieux. Plus de trois heures et demi furent nécessaires à la douce jeune femme pour trouver une photo correspondant avec celui qui l'avait défiée la veille.
-Venturia... Kiryû.
Sa première idée fut de demander à son père de placer discrètement quelqu'un pour le surveiller, quand elle se rendit compte que le pauvre subalterne chargé d'une telle tâche se ferait indubitablement tué à un moment ou un autre.
Observant la fiche de l'étudiant aux cheveux sombres, elle remarqua qu'une adresse était indiquée.
"Eh bien, ça ne peut pas faire de mal de vérifier..."
-Lancer., murmura-t-elle.
-Oui, Hime-sama ?
-Pourrais-tu aller vérifier si le Master de Saber habite vraiment à cette adresse ?, lui demanda-t-elle tout en pointant l'adresse sur l'écran.
-J'y vais de ce pas.
-A moins d'y être forcé, n'engage pas le combat. Fuis au moindre signe qui pourrait faire penser que tu es repéré. Et sois prudent.
-Je n'y manquerais pas.
La façon dont Caina "donnait des ordres" à Lancer était radicalement différente de celle d'un Master classique. La jeune femme traitait son Servant de manière respectueuse, voir même affectueuse.

Maintenant au bureau d'administration de l'établissement, Caina s'enquit de la présence du nommé Venturia Kiryû, ce à quoi on lui répondit par la négative. Il n'était pas présent ce jour-là. La gracieuse étudiante s'y était attendu : après les évènements de la veille, se montrer le lendemain semblait relativement imprudent. Peut-être était-il en train de préparer son prochain mouvement ?
C'est à ce moment que Lancer revint. Gardons en tête que les moyens et la vitesse de déplacement d'un Servant dépasse de loin celui du commun des mortels. Le trajet qui aurait prit environ une heure à un adulte se déplaçant à pied ne prenait que quelque minute à un Servant, en particulier à une classe agile telle que Lancer, la troisième plus agile après Assassin et Rider.
-Hime-sama, cette maison était tout à fait ordinaire.
-Comme je m'y attendais... Pour un mage, son lieu de résidence constitue l'endroit où sa sureté est maximale. Il n'aurait jamais donné sa véritable adresse aussi facilement. Quoi qu'il en soit, merci beaucoup, Lancer., lui dit-elle en souriant.
-C'est un honneur pour moi de pouvoir vous être utile., lui répondit le Servant paré de vert et d'argent sur le ton humble qu'il employait toujours quand il s'adressait à elle.

Alors que Caina était en chemin pour retourner à ses cours après un déjeuner simple et rapide, elle passa devant la bibliothèque. Un étudiant en sortit, qu'elle reconnu instantanément.
-Tu es...
-A vrai dire, je suis le frère jumeau de Kurasu, Itoru. Mais ne te fais pas de souci, je suis au courant de tout.
Caina, après l'avoir examiné brièvement, jugea qu'il n'était pas nécessaire de se montrer méfiante. Après tout, Archer n'avait-il pas proposé un pacte de non-agression, voir même une alliance ? Elle était au courant que dû au fonctionnement de cette guerre, une alliance ne pouvait être définitive, mais quelqu'un qui en proposait une ne pouvait être jugé comme hostile. De plus, Archer et ces deux jumeaux lui semblaient dignes de confiance.
-Pourquoi ne viendrais-tu pas un moment dans la bibliothèque avec moi ?, proposa Itoru.
Consultant Lancer du regard, et voyant qu'il ne s'y opposait pas, la jeune étudiante accepta.
En franchissant la porte, une sensation étrange la fit sursauter.
-Un champ de force magique ? Quand l'avez-vous mis en place ? Il n'y était pas quand je suis venue ici Lundi...
-Exact, Archer a dressé ce champ de force ce matin, en réaction à ce qui s'est passé hier soir. L'avantage d'un champ de force s'étendant sur un espace réduit comme cette bibliothèque est qu'il est plus simple à mettre en place, coûte moins de mana, et que l'effet s'applique de façon plus intense. Le champ de force sert de barrière et repousse toute personne remplissant deux conditions : "possédant du mana" et "hostile". Ici, nous sommes en sureté.
-Donc, ton frère et toi avez fait de cet pièce votre "base" au cœur de l'université ?
Elle hésita un instant.
-Attends, toi et ton frère ne possédez pas de Magic Crest, vous n'êtes donc pas des mages. Tu as bien dit que c'était Archer qui avait dressé cette barrière ? Comment un Archer peut-il savoir faire ça ?
-C'est... une longue histoire. Mais plus important, je t'ai fait venir pour discuter de notre alliance.
-Oh... Je vois. Je pense accepter, mais je dois vous prévenir : tuer m'attriste, et donc je préfère rester sur la défensive. N'attendez pas de moi que j'assaille les autres Masters.
-Ce n'est pas un problème. Kurasu et moi n'avons aucun moyen d'assister Archer en combat, et donc nous procédons globalement de la même façon que toi.
-Excuse-moi, intervint Lancer, mais je voudrais savoir pour quel motif ton frère et toi avez-vous décider de vous allier avec Hime-sama en particulier ?
-Eh bien, vous n'aller sans doute pas y croire, mais pour une raison ou pour une autre, Archer est intéressé par toi, Gozuki-san.
-Vraiment ? Mais c'est un comportement qui ne correspond pas à un Servant, non ?
-Je sais bien, mais mon frère et moi avons une bonne raison d'avoir confiance en son avis.
-D'ailleurs, maintenant que j'y pense, le quel de toi ou de ton frère EST le Master d'Archer, au juste ?
-Je ne peux te révéler ça qu'à condition que tu acceptes de faire équipe avec nous.
Caina, hésitante, pesa le pour et le contre pendant quelques minutes, examinant en détail les différents résultats possibles, avant de conclure que l'offre était acceptable.
-Très bien. Je m'allie avec vous.
-Vraiment ? Tu as fait le bon choix, Gozuki-san., lui déclara Itoru d'un ton amical.
Il expira.
-Donc, chose promise chose due, je vais te dire qui est le Master d'Archer. En vérité... Kurasu et moi sommes tout les deux Master d'Archer.
Itoru remonta sa manche droite. S'étendant du bas de l'épaule jusqu'au coude se trouvait un Command Spell formé de trois lignes parallèles ; celle du milieu étant légèrement plus grande.
Caina comprit qu'il avait dit la vérité, car Kurasu, elle l'avait remarqué la veille, avait son Command Spell sur le dos de sa main gauche.
-Mais comment... ?
-Double invocation. Je voudrais bien expliqué d'avantage, mais cela concerne l'identité d'Archer, et je pense que même alliés nous devrions garder l'identité de notre Servant pour nous, tu n'es pas d'accord.
-...c'est juste., admit Caina.
Elle aurait voulu en apprendre plus, mais l’identité de Lancer était quelque chose que même son père ne savait pas. Elle ne pouvait pas simplement la révéler pour un échange d'information.
-Hime-sama, puisque cet endroit est sûr, pourriez-vous rester ici le temps que j'aille faire un petit peu de reconnaissance ?
-Tu... tu veux partir en éclaireur ?
-Oui. Même si nous restons sur la défensive, obtenir des informations à propos de nos adversaires est vital. Mais je ne peux pas vous laisser seule à moins d'être absolument certain que vous ne courrez aucun danger.
La jeune femme au ruban bleu semblait hésitante, puis finit par accepter, à condition que Lancer soit prudent et n'engage pas le combat sauf si absolument nécessaire.
-A vos ordres, Hime-sama. Et si vous veniez à vous retrouver dans une situation périlleuse, je vous prie d'utiliser un Command Spell pour me rappeler à vos côtés.
Le Command Spell est, comme vous le savez, la marque qu'un individu est un Master, qui lui est remis par le Graal une fois l'invocation de l'Esprit Héroïque accomplie. Mais ce n'est pas tout. Chaque Command Spell est un symbole divisé en trois marques. Un Master peut utiliser une de ces marques pour donner un "ordre absolu" à son Servant. Cela a deux utilités majeures : premièrement, si le Servant refuse d'obéir, l'utilisation d'un Command Spell permet de le faire agir contre son gré. Deuxièmement, le pouvoir de ces marques est tel qu'il peut réaliser des "miracles" impossibles en tant normal. Un Servant ne peut normalement se téléporter, mais si un Command Spell est utilisé pour lui donner l'ordre de "venir" ou d'"aller" à un endroit, le Servant sera à même de réaliser un saut dans l'espace et d'apparaitre à un endroit indiqué. Sur le même principe, si l'ordre est donné de "vaincre" quelqu'un, le Servant déploiera toute sa force et dépassera ses propres limites pour défaire l'adversaire.
Seulement, l'ordre donné au moyen d'un Command Spell doit être clair et concis. Un ordre long et complexe ne fonctionnera que peu, voir n'aura aucun effet. Ce qui serait dramatique, car les Command Spell sont au nombre de trois ; une fois tous utilisés, le lien avec le Servant est rompu et le mage perd ainsi sa position en temps que Master. Il est donc impératif de n'en utiliser que deux pendant la guerre, et donc de les conserver pour les situations d'urgence.

Lancer se tourna alors vers Itoru.
-Si jamais il arrive quoi que ce soit à Hime-sama pendant mon absence, je te plongerai personnellement dans les profondeurs incandescentes de l'Enfer.
L'étudiant fit trois pas en arrière. Ce Servant, qui ne semblait pas à la hauteur d'un tel titre quelques secondes plus tôt, venait soudain de prouver à Itoru à quel point il l'avait mal jugé. Cette aura d’agressivité, ce regard d'acier qui semblait capable de tuer, ce ton si terriblement sérieux, tous inspirèrent à Itoru un respect mêlé de peur envers cet homme.
-Lancer, du calme, voyons. Tout va bien se passer.
Caina gratifia son fidèle gardien d'un sourire radieux, dans le but de le rassurer. Et puis, elle était heureuse. Lancer avait été la personne la plus dévoué et la plus attachée à elle que la jeune femme eût jamais rencontré. Même si elle n'appréciait guère les menaces, voir Lancer s'inquiéter à ce point pour elle lui faisait chaud au cœur. La préoccupation de Lancer pour la sécurité de la douce étudiante était bien au delà de celle d'un Servant pour son Master. Il n'avait aucun intérêt dans le Graal. Son unique préoccupation était le bonheur de Caina.

S’étant assuré qu'il s'était bien fait comprendre par ce Hôtenra, Lancer partit de l'université et alla inspecter la ville.
Sa vitesse de déplacement et son agilité lui permettant de traverser la ville entière en moins d'un quart d'heure en bondissant sur les toitures, couvrir une large zone ne lui était pas difficile. Il ne s'attendait pas à trouver le repaire des autres Master, mais les chances de croiser la route d'un autre Servant n'étaient pas négligeables.
Après plus d'une heure à traverser Fuyuki City en long, en large et en travers, Lancer opta pour une autre approche. Il se posta sur le toit du plus grand bâtiment de la ville et observait les environs. Sa vision n'était pas aussi dévellopée que celle d'un Archer, mais cette méthode était tout de même efficace.
Ce bâtiment, situé dans la zone moderne de la ville, n'était pas celui sur lequel, pendant la cinquième Guerre du Saint Graal, Arturia tuerait Médusa au moyen d'Excalibur. Ce gratte-ciel ne serait battit que 12 ans plus tard. Ce bâtiment ci était un immeuble au dimensions plus modestes, mais tout de même impressionnant. Le Japon est un pays où l'on manque de place, après tout. Il était logique que pour pouvoir loger la population sans cesse croissante, de nombreux immeubles de grande taille soient construits.
Une lueur.
L'attention de Lancer fut attirée par cette lueur anormale, et il se retourna en direction de celle-ci.
Un point lumineux, à environ une centaine de mettre, se rapprochait de lui. Telle une flèche, la chose fonçait en ligne droite vers le toit où il se trouvait.
Avant qu'il ne décide comment réagir, la chose était maintenant sur le toit.
C'était quelques chose de difficile à décrire. L'être qui se trouvait en face de lui était une silhouette humaine enveloppée de lumière dorée. Non, "enveloppée" n'est pas le mot juste. En fait, de ce Servant provenait tellement de lumière qu'il semblait être lumière lui-même ! La seule chose distinguable était une silhouette humaine. Le reste était de la lumière.
Lancer avait bien comprit que cette être était un Servant, mais qui était-il ? Faisant apparaitre sa lance, il se plaça en position défensive.
L'étrange Servant tendit le bras -en tout cas, c'est ce qu'il sembla à Lancer- et un coup partit. Lancer le bloqua, mais fut repoussé plusieurs mètres en arrière. Ce coup... Il n'arrivait à déterminer ce que s'était. Il avait l'impression qu'on lui avait envoyé un cube d'acier invisible de deux mètres de côté.
"Ce Servant... doit être Berserker. Il n'a aucune caractéristique d'un Rider, et il n'est surement pas Assassin ! Avec toute cette lumière qu'il émet, les déplacements nocturnes doivent lui être strictement interdits."
Lancer empoigna sa lance comme un javelot, il la lança de toute ses forces en direction du Servant ennemi.
La lance fut déviée, mais encore une fois Lancer ne put déterminer comment.
Néanmoins, ce lancer n'avait pas été vain, car il lui donna la seconde de répit nécessaire pour sauter du toit et s'enfuir. Berserker avait beau être plus rapide que lui, une fois Lancer repassé sous sa forme spirituelle, il ne pouvait le poursuivre.

Lancer était de retour à l'université. Entrant dans la bibliothèque, il y trouva Caina et Itoru en train de lire. Apparemment, la jeune femme n'était pas retournée en cours sous prétexte qu'elle devait effectuer des recherches dans la bibliothèque. C'était pratiquement la même excuse que pour la matinée, et pour un élève ordinaire cela ne serait sans doute pas passé. Mais en tant que la fille du directeur, elle avait reçu l'autorisation.
-Hime-sama, j'ai croisé un Servant qui était, selon toute vraisemblance, Berserker.
-Vraiment ? Tu n'est pas blessé ?
-Non, ne vous inquiétez pas. Nous n'avons que brièvement "croisé le fer".
-A quoi ressemblait-il ?, demanda Itoru.
-Eh bien... C'était, pour faire simple, une silhouette humaine entourée d'une intense lumière dorée. Et ses attaques... semblent immatérielles, et pourtant, il frappe fort.
Caina et Itoru étaient tout aussi confus que Lancer sur ce que pouvait bien être l’identité et les pouvoirs de ce Servant. Mais au moins, ils savaient qu'un tel Servant ne peut tout simplement pas être discret de nuit, et que par déduction son Master ne devait être actif que le jour.
Lancer trouvait dommage de ne pas être parvenu à localiser Caster, et décida donc qu'il irait à nouveau en observation le lendemain s'il le pouvait.


Dernière édition par Hyuuga21 le Dim 24 Juin - 17:25, édité 3 fois

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Mer 23 Nov - 21:05

Chapitre 4 samedi.

Des commentaires sur le chapitres 3 seraient appréciés. Quand on fait quelque chose, on aime bien savoir se que les autres en pensent, m'voyez ? noel,le vrai

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Sam 26 Nov - 22:53

Chapitre 4


Le jour se levait. Kiryû, déjà aux aguets malgré cet horaire inhabituellement matinal, finissait ses derniers préparatifs.
Cela faisait deux jours qu'il ne s'était pas montré sur son lieu d'étude. Ce précieux temps lui avait permis de mettre en place ce dont il avait besoin pour mettre à exécution son plan pour le moins fourbe. Mais sa spécialité était la discrétion absolue, et il s'agissait d'un combat à mort. Il n'y a pas de place pour l'honneur ou les combats loyaux.
Le jour se lèverait dans un peu plus d'une heure et demi. Le jeune homme avait une marge de déplacement complètement sure, où il ne risquait pas de croiser un des Masters de son université. Ce plan allait demander de la patience, mais Kiryû ne manquait pas de ressources.
-On y va, Saber.
-A vos ordres.

Traversant la ville encore endormie, le jeune, ayant utilisé son camouflage ultime, se dirigea vers un vieil entrepôt désaffecté. Loin de ce qu'on voit dans les films, celui-ci était à peine plus gros qu'un grand garage. Enjambant les gravas, marchant sur des boules de poussières accumulées là par le temps, Kiryû se positionna à l’emplacement qu'il avait repéré deux jours auparavant.
"C'est un pari.", pensa-t-il. "Si tout ce passe bien, je devrais être en mesure d'éliminer un voir deux Servant sans dommages de mon côté. Si la situation devient hors de contrôle, je serai forcé de fuir sans avoir infligé de véritable coup à mes adversaires, mais le temps n'aura pas été perdu. Mais si jamais Assassin passe par ici, j'y laisserai probablement la peau."
-Saber, émet le plus d'énergie magique possible et rend ta présence détectable et hostile au maximum.
C'était une invitation à se battre lancée à tout les Servants qui passeraient dans les environs. Il ne restait plus qu'à attendre la venue d'un challenger.
Kiryû lançait son sort de détection de mage à intervalles réguliers. Finalement, au bout d'une heure, une présence se fit sentir.
-Saber, il y a un Master dans les alentours. Est-ce que tu sens des Servants ?
-Non, pas encore... Attendez, si, deux viennent d'entrer dans le rayon d'où je peux remarquer leur présence.
-Deux ? Le deuxième est sans doute venu pour observer.
La porte coulissante de l'entrepôt grinça.

Arrivèrent un homme que Kiryû reconnu de suite et son Servant.
L'homme, que Kiryû voyait de jour pour la première fois, était le Master qu'il avait croisé sur le grand pont dans la soirée du premier jour de la Guerre. Ses longs cheveux couleur noisette lui arrivaient au bas des épaules. Son long manteau bleu marine était très classieux, au moins autant que son visage aux traits distingués. Bien qu'il n'avait en réalité que 26 ans, Kiryû lui en donnait plus, et pas de façon péjorative.
A ses côtés se tenait un homme sur un magnifique étalon noir. Il portait une armure typiquement asiatique, dont le casque rond bordé de fourrure avait quelque chose de familier. Cet homme, qui avait visiblement passé la quarantaine, arborait une moustache, et son visage était emprunt de dignité.
"Rider, sans l'ombre d'un doute."
Le Master prit la parole, s'adressant à la belle guerrière :
-Tu es très brave d'envoyer ainsi un défi ouvert. Cependant, je ne vois pas ton Master... Enfin, peu importe. Moi, Elysio von Einzbern, accepte ce challenge !
"Alors c'est lui, le membre de la famille Einzbern participant à la Guerre. Mais je ne comprends pas, les Einzbern n'utilisent normalement que des homonculus, dont le physique semblable à celui des albinos est facilement reconnaissable : yeux rouges et cheveux blancs. Il n'a aucun de ses traits... Un type spécial d'homonculus... ou alors un humain ?"
Saber fit, de la même manière que trois jours auparavant, apparaitre un coffret d'où sortit une substance non-identifiable qui prit bientôt la forme de l'élégante mais sinistre épée noire comme l'ébène de la belle combattante.
La réaction d'Elysio ne se fit pas attendre.
-Une Saber ! Magnifique ! Un adversaire de valeur si tôt dans ce conflit, quelle chance.
Puis, se tournant vers son Servant :
-Ô grand Khan, apporte-moi la victoire !
Kiryû sursauta.
"Khan ? Gengis Khan ? ...c'est bien se que je pensais, les autres Masters n'y vont pas de main morte quand il choisissent leur Servant... Ce légendaire premier Empereur Mongole qui parvint jadis à bâtir le plus grand empire de l'histoire de l'humanité de ses propres mains. Un génie aux niveaux militaire et politique dont le nom est connu de tous. Révéler ainsi le nom de son Servant... Cet Elysio est vraiment sûr de lui."

Alors que l'air de la pièce semblait se figer, et que les deux adversaires se faisaient face, près à se porter le premier coup, Rider éleva la voix :
-Toi qui nous observes, descends de ton perchoir et fais-moi front la tête haute. A moins que tu ne préfères que je t'abatte d'ici ?
L'arc que le grand empereur avait sorti en un instant était pointé sur une sorte de lucarne. En descendit alors un Servant habillé de vert et d'argent qui n'était autre que Lancer.
-Parfait, affronter deux adversaires à la fois est toujours plus excitant !, s'exclama l'Einzbern.
L'air était presque suffocant désormais. Les trois guerriers s'observaient. Saber et Rider étaient parfaitement immergés dans le combat imminent ; Lancer, au contraire, était visiblement contrariés d'avoir été contraint de quitter son poste d'observateur.
Quand soudain, lancé simultanément par Saber et Rider :
-Un troisième Serv ... !!!
Le mur Ouest vola en éclat.
De la lumière envahit l'entrepôt.
Berserker.

Kiryû saisit cette chance et appuya sur l'interrupteur qu'il tenait en main.
Le sol devint rouge écarlate.
-Saber, maintenant !!!
Vive comme l'éclaire, elle dirigea son épée vers Elysio. Le sort émanant du sol lui interdisait tout mouvement ainsi que l'utilisation de la magie. Gengis Khan réagit vite et tenta de dévier le coup en direction de son Master à l'aide de son épée.
Le coup fut effectivement dévié, et l'épée de Saber laissa une trace rouge sur l'épaule du grand conquérant. Son épaulière, maintenant tranchée en deux, n'avait pu stopper la lame sombre.
Le sol reprit sa couleur d'origine. Elysio allait refaire une remarque comme quoi se coup n'était pas grand chose, quand le cheval de Rider se dématérialisa, le grand général tombant à genoux.
-Mon... corps... ne réponds plus... AAAAAAAAAAAAAAAAH !!!
Avec un cri de douleur à vriller les tympans, il s'écroula sur le sol, agité de convulsions incontrôlables.
A partir de cet instant, les choses se déroulèrent très vite. Elysio, voyant l'état de son Servant, le pris sur son dos et partit aussitôt. Berserker lança une attaque à Saber qui lui tournait le dos. Cette dernière se retourna à temps et bloqua l'attaque. Presque simultanément, le coup que l'être de lumière avait envoyé à Lancer avec son autre main le propulsa dans le mur, car il ne réussit à la bloquer que partiellement.
-Saber, jauge ses capacités puis partons !
Berserker concentra son attention sur Saber. Pendant que Lancer s'échappait par le mur éventré, l'échange de coups entre la silhouette indéfinie et la guerrière à l'épée noire était d'une violence telle que les caisses disposées un peu partout dans l'entrepôt étaient propulsées en tout sens.
Il est évident que faire face à des coups invisibles et dont on le connait pas la nature est quelque chose de presque impossible. Seule l'agilité et la rapidité de Saber lui permirent de tenir tête à son adversaire. Bondissant sur les côtés, faisant siffler sa lame, la folle danse se prolongea pendant un certain temps, les deux combattants virevoltant l'un autour de l'autre.
Le combat était équilibré, et même si elle était obligée de reculer légèrement quand Berserker frappait des deux bras simultanément, aucun des deux adversaires ne prenait l'avantage sur l'autre. Quand Saber jugea qu'elle avait obtenu suffisamment de données sur l'habilité et la façon de se battre de son ennemi et que continuer d'avantage serait inutile, elle chercha à se créer un échappatoire.
Lançant une estocade dirigée vers les jambes de son adversaire, elle parvint à le faire reculer légèrement. Profitant de cet instant, Saber prononça une incantation dans une langue si ancienne qu'aucun linguiste ne pourrait l'identifier. Son épée redevint cette étrange fumée qui semblait être sa forme originelle. Déployée tel un écran de protection devant elle, l'instinct de Berserker lui indiqua qu'il était dangereux d'entrer en contact avec cette chose. Bondissant successivement sur les caisses éparpillées puis sur une poutre en fer soutenant l'édifice, Saber arriva à la hauteur d'une des large fenêtres rectangulaires condamnées du bâtiment. D'un coup de pied, elle fit sauter les planches qui entravaient le passage, sauta hors du bâtiment, et reprit sa forme spirituelle une fois au sol. Kiryû, étant toujours rigoureusement indétectable, n'eut naturellement aucun mal à sortir par l'entrée.
La dernière chose qu'ils entendirent en partant de cet endroit fut la voix du Servant rayonnant, qu'il faisait échapper pour la première fois.
Un cri rempli de rage, comme on pouvait s'y attendre de la part de cette classe. Mais il y avait quelque chose d'autre dans ce cri, quelque chose de plus complexe que ni Kiryû ni Saber ne surent expliquer.


A travers la ville qui ignorait tout des évènements qui venaient de se produire, le trajet de retour se fit sans encombre. Une fois à résidence, le jeune Master désactiva son voile de camouflage et s'effondra sur le plancher.

Ouvrant les yeux, Kiryû, allongé sur son lit, s'assit avec difficulté.
-Vous allez bien, Master ?
-Haha... J'ai laissé mon sort de dissimulation actif pendant plus de trois heures. Je savais bien que mon corps ne tiendrait pas le coup... C'est une magie de très haut niveau après tout.
Le regardant de façon inquiète, Saber le pria de se reposer pour la journée à venir.
-D'accord, d'accord. Je suppose que me surmener ne serait pas bon sur le long terme... Enfin bon. Saber, va chercher papa et demande-lui de venir ici.
-Oui., répondit-elle poliment.

Une fois le père dans la chambre de son fils et après une discussion à peu près similaire à propos de l'état de Kiryû, il était temps d'entrer dans le vif du sujet : le récapitulatif et l'analyse des informations obtenues.
Avant toute chose, Kiryû et Saber racontèrent ce qui s'était passé.
-Un Einzbern, hein ? C'était celui que tu avais croiser sur le pont, pas vrai ? C'est dommage, il se dévoile avant même que mon réseau d'informateurs ne puisse me dire son identité... Enfin bon.
-Ce Servant radieux... Saber, penses-tu comme moi qu'il s'agit de Berserker ?
-Oui, et nous pouvons, maintenant que Rider a été révélé, conclure que le Servant de cet étudiant à lunette est Archer.
-A propos de Rider, nous avons fait grand pas en avant dans ce conflit en nous débarrassant de lui. Gengis Khan, ce n'est pas n'importe qui ! Le dispositif immobilisateur a marché à merveille. Il est très long a créé, vu qu'il faut mon énergie plus celle de père concentrée pendant un long processus, mais il est vraiment efficace. Le Master d'Einzbern n'est plus rien sans son Servant. Donc, ça fait déjà un adversaire de moins.
-Tu avais dit que tu en avais placé d'autres ailleurs, non ?,demanda le père.
-Oui, Saber et moi avons fait le tour de la ville avant-hier pour déterminé les meilleurs endroits, et nous avons posé 4 autres mécanismes en plus de celui utilisé aujourd'hui.
La belle guerrière hocha la tête, puis ajouta :
-Avec ça, nous avons pris l'ascendant psychologique sur Gozuki et le Master de Berserker : maintenant qu'ils savent que des pièges de la sorte peuvent être n'importe où, ils vont devenir excessivement prudents.
-Et c'est cet excès de prudence qui nous permettra de les attaquer de front et de les écraser.,termina Kiryû.
Ils se félicitèrent de leur succès, mais il restait une ombre au tableau. Ils eurent beau réfléchir et émettre des hypothèses, aucun d'eux ne parvint à déterminer ce que pouvait être Berserker.
-Un Servant dont le corps visible n'est qu'une silhouette... Et pour couronner le tout ses attaques sont invisibles et leur forme n'évoque rien., grommela le père de Kiryû. Je ne vois pas comment trouver des infos sur un truc pareil ! Il va falloir attendre de voir son Noble Phantasm, je suppose.
-Ou alors de soutirer des informations directement à son Master.,proposa Saber.
-Le problème est qu'on ne sait toujours pas de qui il s'agit. Ça pourrait être le deuxième jumeau, ou bien le membre de la famille Matô qui est sensé participer à cette guerre., remarqua le jeune homme.
-L'avenir nous le dira.,termina le père de Kiryû.
-Mais il faut garder à l'esprit que nous ne savons encore rien d'Assassin, et presque rien de Caster et d'Archer. Ne baissons pas notre garde.
Kiryû bailla.
-Sur ce, à demain.,leur lança-t-il en tournant les talons.
-Mais, Master...
Un silence.
-Il n'est que midi...








_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Lun 28 Nov - 0:43

Aller les gens, faites du bruit !

Exprimez-vous !

Je veux des opinions !

Bordel !

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Drewin le Mar 29 Nov - 0:18

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SHUT UP AND ENJOY THE Awesomeness!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

_________________
Drewin,admin,créateur de gamers1337tests です

avatar
Drewin
Admin
Admin

Messages : 1668
niveau de floodage : 115019
Cookies =3 : 25
Date d'inscription : 09/12/2010
Age : 22
Localisation : DTC

Feuille de personnage
Archétype:: Maître du Jeu
HP HP:
421337/421337  (421337/421337)

Voir le profil de l'utilisateur http://gamers1337.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Sam 3 Déc - 19:07

Chapitre 5

Pour les jumeaux Hôtenra, il était important de conserver l'élément de surprise en ce qui concernait la double invocation de leur Servant.
Une double invocation est un procédé magique incroyablement difficile, et un échec leur aurait coûté bien plus qu'une perte de mana. Mais ils avaient réussi, au prix d'efforts considérables.
Quand un familier est invoqué par double invocation, il peut rester plus longtemps en existence. C'était quelque chose de relativement courant auprès des mages adeptes de familiers. Mais dans le cas d'un Servant, c'était la première fois qu'une telle chose arrivait. Sans doute le fait que Kurasu et Itoru soient jumeaux avait-il joué dans la réussite de cette invocation.
Le résultat était un Servant bénéficiant d'une réserve de mana hallucinante, mais surtout un Servant possédant une classe secondaire.
L’Esprit Héroïque qu'ils avaient ainsi appelé dans ce monde était un Archer ayant pour classe secondaire Rider.
Posséder deux classe avait pour effet fondamental de donner accès à plus d’habilités passives que les autres Servants, mais surtout, de posséder plus de Noble Phantasms. Et comme la dimension de la réserve de mana à sa disposition était bien plus grande que la moyenne, ce Servant n'était pas obligés de se servir de ses Noble Phantasms avec parcimonie.
De plus, comme le prouvait le champ de force magique qu'il avait mit en place autour de la bibliothèque de l'université, ce Servant avait également un certain talent en ce qui concernait l'utilisation de la magie. Cela compensait le fait que les deux frères, ne possédant pas de Magic Crest et n'ayant jamais reçu d'entrainement, ne pouvait se servir de magie.

Kurasu se trouvait dans la bibliothèque, pendant qu'Itoru était dans un des amphithéâtres, écoutant un cours d'une oreille distraite.
Archer entra alors dans la salle aux mille livres.
-Alors ?
-Je suis tombé sur un entrepôt désaffecté où un combat entre Servants avait visiblement fait rage. L'un des murs n'est littéralement plus que des gravas.
-A ce point ? As-tu remarqué des indices ?
-Un sol en béton comme celui-ci devrait normalement empêcher de relever des empreintes de pas, mais mes capacités m'ont permis de "détecter" des sabots de cheval.
L'étudiant fronça les sourcils.
-Mais alors...
-Oui. Bien que j'ai été invoqué par toi et ton frère en tant qu'Archer et classe secondaire Rider, il semblerait qu'un Rider soit bien présent dans cette guerre. Ce qui voudrait dire... que dans cette guerre se trouvent huit Masters. Je suppose que les règles de la Guerre du Saint Graal n'avait vraiment pas prévues l'éventualité qu'un Servant puisse être invoqué avec succès par double invocation, ce qui a conduit à cette anomalie.
Kurasu était pensif.
-Je vois. Après tout, à partir du moment où Itoru et moi avions réussi à t'invoquer, il n'y avait que deux possibilités : soit sept Masters pour six Servants, soit huit Masters pour sept Servants.
-C'est tout de même dommage, cela nous fait un adversaire de plus à vaincre.
Archer secoua légèrement la tête, puis continua son rapport.
-Parmi les Servants qui se sont battus dans cet entrepôt, je pense qu'il y avait Berserker, comme l'état du mur dont j'ai parlé tout à l'heure l'atteste. En revanche, s'il y en avait d'autres que ces deux-là, je n'ai pas moyen de les identifier. En revanche...
-Hum ?
-Un piège magique très complexe avait été placé là par quelqu'un. J'ai bien peur qu'il ait pu en disperser un peu partout en ville. Il va falloir que je prenne cet élément en compte en élaborant nos prochaines stratégies.
-Et dans l'immédiat, que décides-tu ?,lui demanda Kurasu.
-Je dirais qu'il faut attendre qu'un évènement majeur ait lieu avant de lancer notre offensive.
-Bien.
-Autre chose... J'ai localisé le domicile du Master d'Assassin.
-Vraiment ?!
-Oui. Il s'agit du manoir des Matô.
Une voix se fit soudain entendre :
-C'est très intéressant tout ça, dites-moi.
-?!
-Qui êtes-vous et où êtes-vous ?!
La voix continua de façon nonchalante.
-Je voudrais bien vous parler en face, mais votre joli petit champ de force m'empêche de rentrer dans cette bibliothèque. Pourquoi ne sortiriez-vous pas venir me parler sur le toit ? A moins que vous ne vous fichiez de se qui pourrait arriver au petit Itoru ?
La réaction de Kurasu ne se fit pas attendre : il sortit de la bibliothèque en courant vers le toit, Archer sur ses talons.
Utilisant sa force, Archer fit sauter la porte fermée à double tour qui permettait d'accéder au toit de l'établissement. Là se trouvaient Caster et son Master, un jeune homme d'environ 25 ans, mais nul trace d'Itoru.
-Où est mon frère ?!
-Eh bien, en classe, voyons.,lui répondit le Master adverse en souriant. Quoi, vous ne pensiez tout de même pas que j'allais lui faire quelque chose ? C'était juste pour vous faire sortir, hahaha.
Il avait l'air de beaucoup s'amuser.
-Merde, on s'est fait avoir !,s'exclama le Servant en armure de cuir.
Le Master aux cheveux bruns-bleuté regarda Archer en souriant, son manteau noir voletant derrière lui à cause du fort vent qui soufflait à cette hauteur.
-Allons, pas affolement, nous ne sommes pas ici pour nous battre. Pas vrai, Caster ?
Le Servant en vêtement pontificaux répondit par l'affirmative, mais le sourire mauvais sur son visage faisait redouter une attaque encore plus.
-Petit, va donc chercher ton frère. J'aimerai bien vous parler à tout les deux en même temps.
Kurasu était visiblement en proie au doute. Il questionna Archer du regard, lui demandant quoi faire.
Archer proposa que son Master irait chercher son frère, pendant qu'il resterait sur le toit pour surveiller Caster.
Le Master de ce dernier rigola un petit peu, puis ajouta "Mais faites donc !" avec un mouvement de la main.
Pendant que Kurasu était en route pour demander à son jumeau de venir, Archer examinait le Master qui venait de se présenter à eux.
Il avait croisé de nombreux types de personnes au cours de sa vie, mais les excentriques tel que lui étaient ceux qu'il était le moins habitué à gérer. Le sourire qu'il arborait avait l'air tout à fait sincère. C'était le sourire de quelqu'un qui s'amusait aux dépends des autres, qui aimait leur nuire, les mettre en colère, et qui riait ensuite en voyait leur expression de rage.
Son Servant, Caster, n'était pas en reste. Du peu qu'Archer en avait vu, il lui semblait être un homme trempé dans les mauvaises actions jusqu'au cou, quelqu'un de simplement malfaisant. Bien que ses connaissance de la chrétienté étaient limitées car cette religion n'existait pas quand il était en vie, Archer savait grâce aux informations sur le monde moderne que le Graal transmettait à tout les Servants au moment de leur invocation qu'un croyant chrétien était sensé être tout le contraire : un minimum gentil et généreux. Ce duo Master/Servant le mettait donc particulièrement mal à l'aise.

C'est alors que la porte du toit s'ouvrit et que les deux jumeaux s'avancèrent. Apparemment, la pause déjeuner venait juste de commencer, ce qui avait permis à Kurasu de récupérer son frère sans soucis.
Ils se tenaient tout les deux sur la défensive, en retrait derrière Archer, qui était prêt à sortir son glaive de son fourreau.
Le Master de Caster prit la parole :
-Parfait, tout le monde est là. Comme vous l'aviez peut-être déjà suspecté à cause de la magie que j'ai utilisé la première fois que nous nous sommes vus, je fais partie de la famille Tohsaka. Je m'appelle Zei. Enchanté de vous connaitre, même si ce ne sera surement pas réciproque, ahahaha !
-Qu'est-ce que tu nous veux ?,demandèrent d'un ton agressif les deux jumeaux.
-Juste discuter un peu.
-Ne te fiche pas de nous !
-Ne vous énervez pas aussi vite, petits, sinon c'est trop facile ! Ah, au passage, merci pour l'info : je me demandait quel Servant avait été invoqué par ce cher Ochiru Matô. Alors comme ça, c'est Assassin. Fum, pas étonnant.
Archer et les deux jumeaux essayaient de garder leur calme ; répondre à ses provocations ne servirait à rien, et puis, cela signifierait lui faire plaisir.
Le grand guerrier demanda finalement :
-Que veux-tu dire par là ?
-Allez, c'est vrai que vous autres n'êtes pas capables de collecter des informations aussi bien que moi, alors je vais être charitable et vous en donner une : le Master d'Assassin, l'héritier de la famille Matô, est complètement cinglé.
-C'est-à dire... ?
-Ça ne tourne pas rond dans sa tête. Pour être plus précis, c'est un monomaniaque.
-D'accord, mais un monomaniaque de quoi ?
-Surprise !
Sur ce, Zei tourna les talons et se dirigea vers le bord du toit. Sur le point de sauter, il se tourna une dernière fois vers les jumeaux et leur lança avec un sourire en coin :
-Vous devriez vous dépêcher. Après tout, vous n'avez plus beaucoup de temps devant vous.
Et il sauta du toit, accompagné de Caster. Quelques secondes plus tard, ils planaient tout deux vers un autre endroit. Zei riait à gorge déployée.

Les jumeaux Hôtenra serrèrent les poings.
-L'enfoiré, il est au courant... !
Relâchant la prise sur son glaive, Archer était pensif.
"Comment peut-il savoir une information aussi confidentielle ? Seuls mes Masters devraient y avoir accès... Il va falloir que j'apprenne sa méthode de renseignement au plus tôt, ou sinon il pourrait se révéler incroyablement problématique. Mais avant..."
-Masters, bien que ce que cet homme a dit m'inquiète un peu, nous devrions nous concentrer sur notre futur offensive sur Assassin et son Master. Une chose est sure : si ce que Zei vient de nous dire est vrai et que cet Ochiru est fou, alors il sera difficile de mettre au point une stratégie, car les fous sont par essence imprévisibles.
-C'est vrai...,commença Itoru.
-Mais nous avons confiance en toi.,termina son frère.

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Ven 16 Déc - 19:18

Le prochain sera un gros chapitre, sortie prévue pour Nowel santa

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Magister Negima le Mar 20 Déc - 2:01

woupie
avatar
Magister Negima
MEUPORG VIP
MEUPORG VIP

Messages : 2220
niveau de floodage : 16049
Cookies =3 : 3
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 21
Localisation : in the heaven of warior's

Feuille de personnage
Archétype:: Humain Archer
HP HP:
26/26  (26/26)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Sam 24 Déc - 20:12

Chapitre 6

Une journée sans évènements notables s'était écoulée depuis la "discussion amicale" entre Tohsaka Zei et les frères Hôtenra. Kiryû, devant se reposer après le maintien de son invisibilité pendant trois heures successives la veille, n'était ainsi pas sorti de chez lui. Son Servant en avait fait de même.
Toutefois, le réseau d'information de son paternel ne resta pas inactif, et leur apporta deux informations : le nom et le lieu de résidence du Master de Caster, et un indice quant à l’identité du Master de Berserker.
-Des évènements suspects au Nord de la ville ?
Kiryû était pensif.
-Oui, des gens ont été portés disparus récemment. Aucun lien particulier entre les victimes. Tu penses bien que la police a essayé d'étouffer l'affaire, mais mon réseau a des oreilles bien placées.
En temps normal, Kiryû aurait eut la curiosité de lui demander comment au juste il possédait un tel réseau. Mais toute son attention était focalisée sur la Guerre.
-Sait-on autre chose ?
-D'après les témoins, le coupable semble être une femme. De plus, tout porte à croire, d'après ce que j'ai entendu, que la méthode qu'elle emploit est magique.
Saber prit part à la conversation.
-Alors il s'agirait d'un Master ? Les choix restant sont Berserker et Assassin, n'est-ce pas ?
-J'ai du mal à croire que le Master d'Assassin, qui ne s'est pas encore montré, commette de tels actes. En revanche...
-Berserker, avec sa lumière, manque singulièrement de discrétion. Il serait compréhensible que son Master s'occupe lui-même de ce genre de chose. ...Master ?
Saber lança un regard concerné au jeune homme. Son visage montrait qu'il était gravement préoccupé par quelque chose.
-Enlever des gens... Saber, dans quel but un magicien, et un Master de surcroit, ferait une chose pareille ?
La belle combattante, comprenant où il venait en venir, détourna les yeux.
-Eh bien..., commença-t-elle d'un ton hésitant. Les Servants sont des êtres spirituels. Notre carburant est donc le mana, autrement dit l'énergie vitale. Donc, les Servants, en un sens, sont des "mangeurs d'âme"...
Kiryû tapa du poing sur la table.
-C'est bien ce que je pensais ! Le Master de Berserker compte utiliser des habitants pour augmenter la puissance de son Servant !
-Kiryû, es-tu... en colère à cause de la mort de ces innocents ?,lui demanda son père de la façon la plus délicate qu'il pouvait.
-Oui, mais surtout par le fait que si Berserker se renforce, cela pourrait très bien nous couter la victoire à long terme, et ça, je ne peux pas l'accepter !

Un long moment passa durant lequel personne ne dit plus rien. Puis soudainement Kiryû se leva et se dirigea vers la porte.
-Master, où allez-vous ?
-Inspecter le manoir des Tohsaka. On ne peut rien faire pour Berserker en l'état actuel des choses. Autant faire avec les informations dont on dispose et commencer par se renseigner à propos de Caster en allant sur le terrain.
-Mais Master, êtes-vous sur que-
-Pas de discussion. Je me suis assez reposé. On y va, Saber.
-Bien.




Bien qu'il était Samedi, au Japon, on ne se repose que le Dimanche. Il était donc tout à fait naturel pour la jeune Caina et son Lancer de se trouver à l'université ce jour-là. Contrairement à Kiryû, elle ne pouvait en effet pas se permettre de sécher les cours, même pour la Guerre du Saint Graal. Après tout, elle était la fille du proviseur.
Elle avait encore une fois vérifié, mais Venturia Kiryû n'avait pas fait acte de présence depuis quatre jours maintenant.
La veille, après que Lancer lui ait reporté l'escarmouche entre Saber, Rider et Berserker, la douce jeune femme avait jugé trop imprudent de faire patrouiller Lancer en ville avec la possibilité qu'il se fasse prendre dans le même piège qui avait eu raison de Rider. Ainsi le Servant en armure vert et argent l'accompagnait.
Cependant, alors que Caina était en salle d'étude, un détail à la fenêtre attira l'attention de Lancer.
-Qu'est-ce que... Une chauve-souris ?!
Alertée, Caina se tourna vers lui.
-Que se passe-t-il, Lancer ?
-Je vous en prie, demandez à un de vos camarades s'il voit quelque chose à la fenêtre.
Caina fit se qu'il lui demanda, et reçut une réponse négative de la part de l'étudiant qu'elle avait interrogé.
Lancer serra les poings.
-Je le savais. Un familier. Et cette apparence... Pas de doute possible.
-Lancer ?
-Hime-sama, veuillez vous rendre à la bibliothèque. Vous devriez être en sécurité auprès des jumeaux et d'Archer. Ne sortez pas avant mon retour, je vous en conjure. Je ne veux pas qu'il vous arrive quoi que ce soit.
-Mais pourquoi ?
-Je suis désolé, je ne peux pas vous en dire plus, mais je dois y aller. C'est mon devoir... de lui faire payer.
Et sans expliquer davantage ses propos, Lancer bondit de la fenêtre. La chauve-souris s'envola et le guerrier à la lance la suivit. Il jeta un dernier regard en direction de son Master avant de prendre son élan pour bondir de toit en toit afin de ne pas perdre de vue la chauve-souris, qui prenait de l'altitude. Elle n'essayait cependant pas de le distancer : ce familier lui avait été envoyé en tant qu'invitation. Une invitation que Lancer ne pouvait pas rater.

Avec sa vélocité, Lancer ne tarda pas à voir apparaitre dans son champ de vision une grande bâtisse : le manoir des Tohsaka. Et le maitre des lieux, héritier de la famille Tohsaka, était l'homme qui avait invoqué celui contre lequel Lancer avait tant de rage : Caster.
S'approchant de la porte principale avec méfiance, préparé à tout type de piège, Lancer rentra dans le manoir à l'aspect plus lugubre et moins luxueux qu'il ne le serait plus tard sous l'occupation de Tohsaka Rin. La décoration était sommaire et contrastait avec ce dont on pourrait s'attendre d'un édifice appartenant à une telle famille. C'était comme si celui qui y habitait n'avait que faire de l'esthétique de sa résidence.
Le premier signe d'hostilité fut une boule d'énergie rougeâtre de la taille d'un ballon de handball qui frôla l'épaule de Lancer. Elle avait été tiré depuis une grande porte entrouverte, comme pour lui indiquer le chemin. Lancer ne fit preuve d'aucune hésitation et se dirigea d'un pas décidé vers la porte.
Une fois la porte ouverte, il se retrouva dans une gigantesque pièce éclairée par un grand lustre. Cette pièce aurait éventuellement pu être qualifiée de salon si des meubles s'y trouvait, et surtout si on ne prenait pas en compte la hauteur invraisemblable du plafond : plus de trois mètres.
Et au centre de la pièce, comme un seigneur au milieu de son territoire, se tiennent Caster et Zei. Ce fut ce dernier qui prit la parole :
-Oh, ton Master n'est pas venu ? Quel dommage, elle est pourtant plutôt mignonne.
-Ne parle pas de mon Master.,répliqua sèchement Lancer.
-Enfin, peu importe. Il me semble que je ne me suis pas encore présenté, mon nom est Zei, et comme tu le sais probablement déjà, je suis l'un des héritiers de la famille Tohsaka. Mais dis-moi, tu as l'air d'avoir quelque chose contre mon Servant ?
Un sourire malicieux se dessina sur le visage de Zei.
-Pourquoi tu ne pas lui demander directement ? Qu'est-ce que tu en dis, Caster ?,continua-t-il.
L'homme en vêtements pontificaux et le bâton magique à la main, s'avança et s’adressa à Lancer :
-Tu m'as tout de suite reconnu si j'en juge par ton animosité à mon égard, n'est-ce pas ?
Sa voix, que Lancer entendait pour la première fois, semblait emplie de venin. Sur le visage de Lancer se lisait la colère et le dégoût.
-Bien sûr. Le Pape Alexandre XVI, Rodrigo Borgia. L'ordure qui a sali plus que quiconque le nom du Seigneur !
Le guerrier sortit sa lance et la pointa sur Caster.
-Comment aurai-je pu ne pas reconnaitre un traitre tel que toi !
-Huhu, alors c'est comme ça. Bien, bien. Je me demande si tu n'es pas un de mes contemporains... Oh, ou alors un croisé ?
-Non, et je te suis bien antérieur. Mais lors de notre invocation, le Graal nous a fourni des informations sur l'Histoire...
-Bien évidemment.
Le Pape corrompu allait ajouter quelque chose, mais Lancer lui coupa la parole :
-Sache qu'aujourd'hui, ni ton rang ni ton autorité ne te sauveront !
D'un bond, Lancer réduisit la distance entre eux et se plaça à portée. Un coup de lance manqua de transpercer la poitrine de Caster. Puis un autre. La férocité déployée par Lancer était sans équivoque. La pointe de son arme scintillait, avide de sang. Une glissade lui permit d'attaquer le flanc de Caster, qui parait chaque coup avec une sorte de main magique immatérielle.
-Que pense-tu pouvoir faire contre moi avec ta brindille ?
Une puissante onde de choc repoussa Lancer et le força à fermer les yeux.
Quand il les rouvrit, une vingtaine de boules d'énergie dansaient autour de lui. Contrairement à celle de la première fois, celles-ci étaient d'un rouge écarlate, et leur diamètre au moins deux fois supérieur.
"Ma résistance magique ne pourra jamais bloquer ça."
Un saut vertical lui permit d'échapper à cinq d'entre elles. Toutes les autres foncèrent dans sa direction. Plaçant toute ses forces dans ses poignets, il les balaya toutes... et fut frappé de plein fouet dans le dos par les cinq qu'il avait esquivé.
Il fut projeté au sol. Sans lui laisser de répit, Caster les envoya toutes sur lui et les fit exploser en une déferlante de magie corrosive.
L'armure de Lancer était brisée dans le dos, et à moitié fondue au torse, aux épaules et aux jambes. Ses mains et son visage ensanglantés, il se releva pourtant et fondit sur son ennemi tel un faucon. Caster le repoussa avec une vague d'énergie encore plus puissante, puis fit apparaitre une nuée de chauve-souris qui tourbillonnèrent autour du visage de Lancer, mordant, griffant.
Alors qu'il se repliait avec une roulade arrière, son pied actionna une dalle. L'enchantement qu'elle contenait fit s'écrouler sur lui le lustre dans un fracas assourdissant. Ses réflexes lui laissèrent toutefois amortir la chute de l'objet avec sa lance.
"Mon corps ne tiendra pas beaucoup plus longtemps."
Zei avait regardé le combat avec délectation, pendant que Caster semblait vraiment s'amuser.
La pièce ayant perdu sa principale source d'éclairage, n'avait maintenant pour seule lumière que la lumière du soleil passant au travers de la seule fenêtre, qui se trouvait au fond, dans le dos de Caster.
Lancer embrocha les chauve-souris qui revenaient vers lui avant de jeter son arme en direction de Caster tel un javelot. Le Servant adepte de la magie la stoppa sans effort.
Mais Lancer surgit, une lance identique en main, et allait lui infliger une blessure mortelle au cou...
Quand le sang qui avait coulé de son visage et de ses bras se solidifia, changea de forme pour devenir des sortes de pieux, et frappèrent Lancer dans chacune de ses articulations. Incapables de finir son mouvement, meurtri, Lancer tomba à genoux juste devant Caster.
-Tu es vraiment faible comme Servant, tu sais ? Tu ne me pose même pas de difficulté. Mais, je vais ton montrer quelque chose de spécial... Mon Noble Phantasm.
Le guerrier blessé sentit l'air de la salle changer. Comme s'il se refroidissait, et en même temps se gorgeait de mana. Il ne faisait aucun doute que Caster allait utiliser quelque chose d'une puissance colossale, mais dans son état, il ne pouvait l'en empêcher. Il parvint tout juste à se relever quand Caster lança finalement le sort.
-Cathédrale du Diable !
L'espace semblait se tordre autour d'eux, et avant que Lancer puisse bouger, ils se trouvaient à présent dans une immense cathédrale gothique. Cependant...
Les vitraux représentaient des malheureux brûlant dans les flammes de l'Enfer, entourés de démons. Une lumière qui semblait surnaturelle passait dans ses vitraux et nimbait la cathédrale d'une lueur rouge pale.
Sur l'autel, tout les symboles du christianisme étaient remplacés par leur équivalent parmi les adeptes de Satan. L'air lui-même respirait le maléfisme, comme si ce lieu était le territoire du Malin.
-Qu'est-ce que... ?! Un... un Reality Marble ?!
-Exacte, il s'agit d'une des plus haute forme de magie.
-Caster, qu'est-ce que ça signifie ? Quel est ce décor infâme ?! Tu n'as jamais possédé de tels pouvoir quand tu étais en vie !
-Tu as tout à fait raison. Mais rappel-toi : les pouvoirs d'un Servant viennent aussi de la façon dont ils étaient perçus par le peuple du monde. Il m'a suffit d'utiliser volontairement ma magie devant les gens. Si j'avais été un autre Pape, on aurait assimilé ces pouvoirs à des miracles, mais bien sûr, étant qui j'étais, ils ont été très vite associés au Diable.
-Mais... comment pouvais-tu savoir ?
-En tant que Pape, j'ai un jour mis la main sur un grimoire permettant de voir le futur un court instant. La Guerre du Saint Graal m'est alors apparue. Ce jour-là, j'ai décidé de faire tout mon possible pour devenir un puissant Servant et voir mon vœu exaucé.
-Je vois... Toi, le Master !
Lancer tourna la tête vers Zei.
-Réponds-moi : as-tu fais le choix d'invoquer cet Esprit Héroïque en particulier ?
Le Master des Tohsaka répondit d'un ton amusé.
-Ah, je savais bien qu'on finirait par me poser cette question. Eh bien non, c'était un accident. D'ailleurs, je ne comprend même pas comment tu as bien pu être considéré par le Graal comme un Esprit Héroique, Caster.
"Peut-être le simple fait qu'il ait été au courant de l'existence future de la Guerre du Saint Graal lui a permi d'être invoqué.", pensa Lancer.
-Quoi qu'il en soit, je ne me plains pas de l'avoir invoqué, car on s'entend à merveille lui et moi.
-Dans ce cas, tu ne vaux pas mieux que lui., répliqua Lancer avec mépris.
Le guerrier à la lance continua :
-Une autre question, pourquoi avoir utilisé ton Noble Phantasm ?
-Question pertinente. Quand une personne meure à l'intérieur de ce Reality Marble, leur mana est absorbé et ajouter directement au mien.
-!
-Alors ? Est-ce que la peur commence à s'instaurer chez toi ?
Caster claqua des doigts, et une vague d’énergie écarlate déferla sur Lancer.
"Ça va, je peux encaisser... Qu'est-ce que ?!"
Lancer encaissa effectivement la vague, mais une seconde plus tard elle changea de forme et devint une gigantesque tornade qui acheva de détruire l'armure de Lancer et le fit s'élever haut dans les airs.
Mais ce n'était pas la fin. L'énergie de la tornade, une fois stoppée, prit la forme de six cent soixante-six cornes d'aspects variés qui transpercèrent Lancer de toute part.
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!!!!!
Son corps atterrit violemment dans une mare de son propre sang. Chaque partie de son corps en lambeaux le faisait horriblement souffrir. Mais il se releva encore. Respirant difficilement, il s'addressa à son ennemi :
-Hff... Hff... Dis-moi... Hff... Hérétique... Hff... Quel est donc ce souhait qui t'as poussé à manipuler ton peuple pour obtenir ces pouvoirs en tant que Servant ?
Le ton de Caster changea alors.
-Eh bien... Je voulais apporter la paix au monde et faire stopper les souffrances, mais Dieu ne répondit pas à mes prières. J'ai alors fait le choix de me tourner vers la solution que le Saint Graal m'offrait, quitte à souiller mon nom, mon honneur, et ma vie elle-même si cela me permettait de sauver l'humanité.
Lancer fut troublé par ses paroles.
-V... Vraiment ?
Deux pieux se plantèrent dans le dos de Lancer.
-Bwahahahahaha, bien sûr que non !!! Abruti ! Seul mon profit personnel m'importe ! Les chrétiens sont vraiment trop facile à berner. Bwahahahahaha! AAAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!
-Longinus.
-AHAaha... Qu-
-J'avais l'intention que tu te repentisses, mais c'est terminé. Je ne demanderai pas au Seigneur d'avoir pitié de ton âme. Meurs.



Kiryû et Saber, qui faisaient route vers le manoir des Tohsaka, n'en était plus très loin quand il virent une gigantesque colonne de mana et de lumière pure qui provenait de ce dernier, dont la toiture avait été vaporisée par la puissance sans précédent qui y avait été déployée.
Soudain, ils entendirent un bruit de pas derrière eux et se retournèrent.
-Toi ?!


Dernière édition par Hyuuga21 le Dim 24 Juin - 18:39, édité 1 fois

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Magister Negima le Lun 26 Déc - 1:49

fidèle a son poste je suis bien le 1er a l'avoir lu après hyuuga .
avatar
Magister Negima
MEUPORG VIP
MEUPORG VIP

Messages : 2220
niveau de floodage : 16049
Cookies =3 : 3
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 21
Localisation : in the heaven of warior's

Feuille de personnage
Archétype:: Humain Archer
HP HP:
26/26  (26/26)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Lun 26 Déc - 15:04

Alors, qu'est-ce que t'en penses ? Après tout, c'est le premier vrai combat que j'écris...

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Magister Negima le Mar 27 Déc - 10:22

sincérement : j'adoooooooooooooooooooooooooooooore .
avatar
Magister Negima
MEUPORG VIP
MEUPORG VIP

Messages : 2220
niveau de floodage : 16049
Cookies =3 : 3
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 21
Localisation : in the heaven of warior's

Feuille de personnage
Archétype:: Humain Archer
HP HP:
26/26  (26/26)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Sam 31 Déc - 1:58

Cadeau pour le réveillon : un petit chapitre !




Chapitre 7

Un Noble Phantasm d'une puissance dépassant l'entendement venait d'être utilisé non loin de Kiryû et Saber, dans le manoir des Tohsaka. Cependant, ils ne pouvaient pas aller vérifier en détail de qui et quoi il s'agissait car devant eux se trouvait quelqu'un qu'ils ne pensaient pas revoir.
-Elysio... von Einzbern...
-Le Master de Saber ! Ravi de finalement te rencontrer.
-Q'est-ce que tu fais ici ?! Ton Servant est-
Elysio retroussa sa manche. Sur son avant-bras, la marque rouge des Masters, le Command Spell, était clairement visible.
Kiryû, le visage incrédule, ne trouva pas tout de suite les mots. Saber, quant à elle, était complètement choquée.
-Mais comment... Ton Servant devrait être mort... Ma malédiction ne peut pas...
-C'est vrai, je dois bien avouer que je suis impressionné. Cette malédiction était la plus puissante que j'ai jamais vue.
Subitement, Saber passa de l’incrédulité à... une sorte de colère.
-Okay. Alors tu va m'expliquer comment ton Servant peut-il être encore en vie, ET TOUT DE SUITE !
-Comme vous voulez. Pour commencer, je suppose qu'en tant que mage et Servant vous connaissez le principe de base de l'alchimie : l'échange équivalent ?
Ils répondirent par l'affirmative.
-Et je suppose que vous êtes au courant qu'avoir une Pierre Philosophale en sa possession permet de ne plus respecter cet échange équivalent ?
Encore une fois, ils hochèrent la tête, mais ne voyaient pas trop où il voulait en venir.
-Eh bien il se trouve que je suis l'alchimiste le plus doué que la Terre ait jamais connu, à tel point que je ne suis pas limité par l'échange équivalent sans Pierre Philosophale. Dès lors, à votre avis, si j'en utilisait une, que se passerait-il ?
L'étudiant et son Servant n'arrivaient pas à y croire, mais les faits semblent vérifier ses dires.
-Entre mes mains, une Pierre Philosophale est un objet à usage unique pouvant accomplir n'importe quoi, au même titre que le Saint Graal. Et la famille Einzbern, au prix de dix ans de travail, en avait créé une. Cela m'a permit de soigner mon Servant de cette malédiction insurmontable.
-Et... où est-il actuellement ?
-Il récupère dans mon château, mais il sera bientôt de nouveau sur pied.
Puis Elysio continua, changeant le sujet :
-Au fait, Master de Saber, je te félicite pour le piège que tu as utiliser contre moi. Il était vraiment bien pensé, car il m'a empêché non seulement de bouger mais aussi d'utiliser la magie. C'était impressionnant.
Kiryû n'était pas sûr de ce qu'il devait comprendre.
-Es-tu en train de te moquer de moi ?
-Bien sur que non. Quand un adversaire réussit une action efficace, je le félicite. C'est normal. Après tout, grâce à ça, tu m'a forcer à consumer mon atout, ma Pierre Philosophale.
Pourtant, le jeune homme n'était pas convaincu par les explications d'Elysio.
-Mais si cette Pierre te permettait d'exaucer n'importe quel vœu, pourquoi participes-tu à cette guerre ?!
-Pour affronter des adversaires à ma hauteur. Vois-tu, pour une personne normale, être incroyablement doué, être le meilleur dans tout les domaines et réussir tout ce qu'un entreprend est extrêmement gratifiant. Mais quand on est membre de la famille Einzbern, où notre fortune est telle qu'on a pas besoin de travailler pendant toute notre vie, un tel talent n’engendre qu'un sentiment de vide.
-Mais alors...
-Tout ce que je désir, c'est enfin pouvoir utiliser toutes mes capacités pour gagner un challenge à ma hauteur, pour la première fois de ma vie !
Le silence suivit. Maintenant qu'il comprenait sa motivation, Kiryû savait quel genre de combattant il était : quelqu'un qui se battrait toujours fair-play. Cependant, ses pouvoirs... Il fallait qu'il vérifie s'ils étaient aussi puissant qu'il le disait.
-Saber, il est seul ! C'est une opportunité à ne pas rater !
Répondant instantanément aux ordres de son Master, Saber forma son épée et se projeta d'un pas rapide vers Elysio. Le premier coup d'épée allait être porté...
Quand une gigantesque muraille de fer brut s'érigea entre elle et l'alchimiste.Une seconde plus tard, un gigantesque rocher de la forme d'un stalactite apparu au dessus de sa tête.
D'un bond sur le côté, la guerrière esquiva, mais c'est alors qu'un gigantesque champ de piques pointés vers le bas se créa tout autour d'elle. Les brisant puis fonçant à nouveau vers Elysio en passant de l'autre côté afin de contourner le mur, sa course fut cette fois stoppée par un gros cube d'acier tellement épais qu'elle ne pouvait le trancher d'un seul coup.
Une glissade fut tentée, mais des racines entravèrent le mouvement et la firent tomber. Au même moment, une plaque de roche longue de plus de vingt mètres apparaissait au dessus de Kiryû.
-Master !
Se relevant à la vitesse de l'éclair, Saber courut de toutes ses forces (manquant au passage de se faire empaler trois fois pendant sa course) et parvint juste à temps à trancher en deux la plaque de roche. Essoufflée, la belle guerrière resta près de son Master.
-C'était donc vrai...
Kiryû était proprement horrifié. Cet homme était aussi puissant qu'un Servant. Si Elysio avait généré une plaque de roche plus épaisse, il serait mort écrasé sans avoir rien pu faire, et il le savait.
Elysio était satisfait pour le moment.
-Tout ce que je viens de transmuter à été créé à partir de l'air qui nous entoure. Je peux changer un gaz en minéral. Et maintenant, voici un exemple de ce que je peux transmuter à partir d'un solide.
Quelque chose ressemblant vaguement à une onde électrique visible à l’œil nu courrait autour des mains du Master de Rider. Il les posa sur le sol. Une partie du bitume sous ses pieds disparut, et dans ses mains était apparue une branche.
Il la lança en direction de Saber.
-Tranche donc ça !
Et l'incompréhensible se produisit : l'épée de Saber rebondit sur le bout de bois, ne le fissurant que légèrement.
-Créer des matériaux, c'est bien. En créer avec des propriétés magiques, c'est mieux., annonça Elysio comme si de rien n'était.
Médusés, Kiryû et Saber restèrent là à regarder tour à tour la branche puis Elysio.
-Master, je n'avais pas mis toute ma force. Mais quand même...
Le jeune homme se tourna vers le successeur des Einzbern.
-Rassure-moi, tu ne peux pas transmuter quelque chose que tu as créé par alchimie, n'est-ce pas ?
-Si, mais seulement en une substance de même rang. Et puis, mes mains doivent toucher la chose en question. D'où l'avantage de pouvoir transmuter à partir de l'air, comme vous avez pu le constater.
Kiryû en arriva à l'effrayante conclusion que le seul moyen de tuer cet homme serait d'utiliser un Noble Phantasm. Autrement, même pour un Servant, cela serait impossible.

Alors que Kiryû se demandait s'il devait utiliser le Noble Phantasm de Saber tout de suite, Elysio déclara :
-Mais vous affronter comme ça n'est pas assez intéressant. Vous n'étiez clairement pas préparés. Je vais vous laisser partir pour le moment. Et pas la peine de vouloir me tuer tout de suite, je ne me laisserai pas faire.
Un dilemme se présentait à Kiryû. Valait-il mieux ignorer ses propos et attaquer à puissance maximale pendant que son Servant n'est pas encore revenu, en prenant de gros risques ? Ou accepter sa proposition et partir, perdant ainsi la chance d'obtenir les informations qu'il était venu chercher au manoir des Tohsaka ?
Il lança un regard interrogateur à Saber pour lui demander son avis.
Elle lui répondit au creux de l'oreille, pour qu'Elysio ne puisse entendre :
-Mon Noble Phantasm n'est pas adapté à cette situation. Je pourrais le tuer facilement, mais il vous tuerait au même moment. Acceptons son offre et partons, Master.
-D'accord.
Kiryû confirma à Elysio qu'ils acceptaient sa proposition, et ils tournèrent les talons.

Une fois suffisamment loin pour que l'alchimiste prodige ne soit plus dans leur champ de vision, Kiryû songea à utiliser son invisibilité pour se rendre malgré tout aux abords du manoir. Mais finalement, il considéra le risque comme trop grand et rentra chez lui, peu satisfait.
"Dire qu'il existe un humain avec une puissance pareille. Si je ne mets pas au point un plan pour la prochaine fois que je le croiserai, je suis juste fichu. Je dois trouver le moyen de permettre à l'épée de Saber de l'atteindre. Mais pour cela, je dois trouver la faille dans son alchimie."


Dernière édition par Hyuuga21 le Dim 24 Juin - 21:12, édité 1 fois

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Magister Negima le Dim 1 Jan - 2:19

I like to reading your book !
I like to reading your book !
I Iike to ..
Reading
https://www.youtube.com/watch?v=QoNkfOHBzQk


Dernière édition par magister negima le Mar 17 Jan - 21:57, édité 1 fois
avatar
Magister Negima
MEUPORG VIP
MEUPORG VIP

Messages : 2220
niveau de floodage : 16049
Cookies =3 : 3
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 21
Localisation : in the heaven of warior's

Feuille de personnage
Archétype:: Humain Archer
HP HP:
26/26  (26/26)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Ven 13 Jan - 2:45

Prochain chapitre prévu pour Dimanche ^^

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Mar 17 Jan - 20:27

Chapitre 8

L'après-midi était maintenant bien avancée, et Lancer n'était toujours pas revenu. Caina ressentait un peu d'inquiétude, mais gardait confiance dans la puissance de son Servant.
Le centurion Longin. Le soldat romain que les mots du Christ avait transformé. Converti, il s'était proposé pour abrégé les souffrances du fils de Dieu, obtenant ainsi une lance trempée dans le sang divin et portant son nom : la lance de Longinus.
C'était la grande pureté du cœur de Caina qui avait fait venir Lancer à elle lors de la cérémonie d'invocation. Il avait retrouvé en elle une personne de vertu à laquelle se dévouer.
La faiblesse de Lancer comparé aux autres Servants avait pour cause le fait qu'il n'était qu'un soldat de la légion romaine. Il ne possédait pas d'aptitudes surhumaines et n'avait jamais accompli d'exploit militaire. Mais bien qu'il puisse être considéré comme le plus faible Servant de tout les temps en lui même, son Noble Phantasm, au contraire, était l'un des plus puissants, rivalisant avec Ea, l'épée du Roi des Héros Gilgamesh.

L'étudiante, suivant les consignes de son gardien, était restée en sécurité dans la bibliothèque, en compagnie d'Itoru et d'Archer.
Ce dernier scrutait les environs par la fenêtre, fort de sa vue perçante qui allait de pair avec sa classe principale de Servant.
-Ton Servant en met, du temps..., commença Itoru. Si tu as toujours ton Command Spell au bras, alors il ne lui est rien arrivé ; mais je me demande ce qui lui a pris. Partir comme ça et te laisser seule, toi qui à l'air d'être si importante à ses yeux... Ça devait vraiment être quelque chose de très grave.
La jeune femme lui répondit doucement :
-Sans doute, mais je crois en lui. Il reviendra, j'en suis certaine.
En entendant ces mots, Archer eut une réaction difficile à interpréter : il se tourna en direction de Caina et la regarda comme s'il avait vu un fantôme. Cependant, après quelques secondes, ses yeux semblaient porter quelque chose... qui ressemblait à de la joie.
-Que se passe-t-il, Archer-san ?
-... oh, c-ce n'est rien.
Et l'homme en armure de cuir se tourna à nouveau vers la fenêtre, redoublant d'effort dans sa surveillance, comme pour se faire oublier.
Itoru, en tant que son Master, fronça les sourcils pendant un court moment avant de comprendre. Mais il préféra ne rien dire à Caina, ne sachant pas vraiment comment elle réagirai.


Pendant ce temps, une silhouette approchait à pas tranquilles de l'université. S'arrêtant devant le portail, cette personne attendit que quelqu'un sorte de l'établissement.
Un étudiant ayant finit ses cours passa justement à côté de lui.
-Excusez-moi, vous pourriez me rendre un service ?
-Oui ?
Il sortit quatre billets de dix-mille yens de sa poche et en tendit deux à l'étudiant.
-Allez à la bibliothèque et répétez mot pour mot ce que je vais vous dire à ceux qui s'y trouvent, d'accord ? Dites "Je suis dehors, venez me rejoindre ! On va se regarder un film sur la recherche du Graal." Je vous donnerai les deux autres billets si vous revenez et que j'ai la confirmation que vous leur avez transmis le message.
L'étudiant empoigna évidemment les deux billets et, se retournant, rentra à nouveau dans le bâtiment. Courant, il atteint rapidement la bibliothèque et entra.
-Quelqu'un m'a chargé de vous dire quelque chose.
Et il répéta les mots qui lui avaient été dits.
Les deux Masters sursautèrent. Essayant de garder un ton neutre, ils lui demandèrent :
-"Dehors" ? Où exactement ?
-Eh bien...
L'étudiant s'approcha de la fenêtre et leur pointa du doigt l'homme au manteau bleu marine devant le portail.
-Regardez, il est là.
-Ah, merci beaucoup.
-Mais n'empêche, il est putain de riche votre pote !
Et là-dessus il reparti chercher le reste de son argent.
Itoru demanda l'opinion avisée d'Archer sur ce qu'ils devraient faire. Le guerrier évalua le pour et le contre, puis décida :
-Je ne sens pas son Servant. C'est une opportunité. Gozuki-san, reste ici pendant que nous allons voir qui il est et ce qu'il veut. Ne sort surtout pas, d'accord ?
La jeune femme hocha la tête, et l'étudiant à lunettes et son grand Servant sortirent.
"Est-ce qu'il a bien dit Gozuki...-san ?", se demanda-t-elle.


Elysio les attendait de pied ferme. A leur arrivée, ne leur laissant pas le temps de parler, il leur lança à voix basse :

-Allons ailleurs. Il ne faut pas que les gens normaux voient ou entendent ça.
Et il tourna les talons, et se dirigea vers une partie plus isolée de la ville à pas lents, leur demandant de le suivre.
Après une marche silencieuse, les trois arrivèrent dans un square où peu de gens venaient habituellement. Tout les enfants étant encore à l'école et le temps hivernale ne se prêtant pas vraiment à une ballade, ils avaient peu de chance d'être dérangés. Et si jamais quelqu'un avait le malheur de passer par là, il subirait la loi du "pas de témoin", ce qu'Elysio jugeait regrettable mais nécessaire.
-Vas-tu nous dire qui tu es maintenant ? Et où est ton Servant ?
Archer était en posture défensive, près à réagir si cela s'avérait être un piège.
-Je suis Elysio von Einzbern, Master de Rider. Il se repose actuellement à mon domicile.
Pas vraiment convaincu, le grand guerrier lui demanda ensuite ce qu'il voulait.
-Si je vous ai appelé de la sorte, c'est pour livrer un petit combat amical afin de mesurer votre valeur.
-Sans ton Servant ?!
-En effet. Commençons.
-Attends.
Elysio haussa un sourcil.
-Qu'y-a-t-il ?
-Comment connais-tu notre identité, et comment savais-tu que nous étions à la bibliothèque ?
-Simple. Je l'ai demandé à Zei.
-?! "Demandé" ? Vous êtes aliés ?
-Absolument pas. Disons que je lui ai un peu... forcé la main.
Entendre quelque chose comme ça fit bien comprendre à Itoru et son Servant que cet Elysio était à prendre au sérieux. Archer dégaina son glaive et matérialisa un bouclier de bronze semi-cylindrique.
Ces deux objets constituaient son équipement de base et n'étaient aucun de ses Noble Phantasms.
L'alchimiste surdoué transmuta un gigantesque rocher de forme cubique au dessus de la tête d'Archer afin de tester ses réflexes.
Le Servant plongea sur le côté malgré le poids de son armure, poussa son Master et plaça son bouclier entre lui et le rocher. Grand bien lui en pris, car Elysio avait couru, posé sa main sur le rocher et en fit sortir une pointe de fer qui ricocha sur le bronze et manqua de l'empaler net.
-Ce n'est pas fini !
Plaçant une main sur le sol et tendant l'autre vers le ciel, Elysio créa autour de lui une carapace de roche compacte et ouvrit un énorme trou sous les pied d'Itoru afin de transmuter un objet magique.
Archer utilisa alors son abilité de Rider pour matérialiser un bateau plus large que le précipice afin d'empêcher la chute de son Master. Itoru sauta hors du navire aussi vite qu'il le put et alla se cacher derrière un arbre.
Ressemblant à un modèle de trirème, ce bateau qui sauva la vie d'Itoru se mit alors à ramer de lui-même. Ses rames, aussi étonnant que cela puisse paraître, produisirent à partir du mana d'Archer de l'eau. Ignorant totalement les lois de l'aérodynamique, le bateau fonça droit sur la coque de roche d'Elysio avec une accélération stupéfiante, porté par le courant et la puissance magique de ses rames.
Quelque secondes avant l'impact, l'alchimiste transmuta sa coque de roche en un promontoire, qui fut brisé en même temps que le navire à l'impact de celui-ci. En chute libre, Elysio créa à nouveau un socle de pierre pour empêcher sa chute. Mais, alors qu'il était à plus de trois mètres du sol, Archer sauta et lui fonça dessus, frappant de toute ses forces.
Dans la main d'Elysio se trouvait l'objet qu'il avait transmuter à partir du sol qui était sous les pieds d'Itoru : une dague d'argent.
Avec une vitesse tout à fait remarquable pour un humain, il plaça cette dernière entre lui et le glaive. Déviant le coup, la dague vola en éclats.
Éclats dont la taille augmenta soudain et se dirigèrent instantanément vers Archer.
Blessé au bras gauche, Archer, en chute libre à son tour, conjura trois autres navires identiques au premier, atterrit dans l'un d'eux, et les faisant littéralement voler grâce au courant d'eau suspendu dans les airs, reparti à l'attaque.
Mais l'alchimiste avait sauté. Plaçant ses deux mains l'une au dessus de l'autre, sa transmutation fut celle d'un pic de roche.
Mais pas n'importe quel "pic".
Celui-ci faisait la longueur de deux autobus mis bout à bout, et la largeur d'une maison.
Deux trirèmes furent éventrées. Alors que celle où se trouvait Archer tombait en morceaux, ce dernier sauta pour atterrir sur le bateau restant et attaquer...
Mais Elysio, tombant, était déjà presque au niveau du sol quand il posa ses deux mains sur le pieu minéral. Avec l'une, il en transmuta une partie en un gigantesque trampoline ; avec l'autre, il fit une fiole dont le verre noir empêchait de visualiser le contenu.
Rebondissant sur la toile, il fut à nouveau propulsé en hauteur, suffisamment haut pour lancer sa fiole sur la dernière trirème. Le contenu se déversa quand la fiole se brisa sur la coque : il s'agissait d'un acide magique dangereusement corrosif.
Le navire fondant petit à petit, Archer planta avec force son glaive dans le pont. Cela eut pour effet de faire s'effondre le navire sur lui-même et d'arrêter le courant de l'eau.
Retrouvant son équilibre en pleine chute et localisant sa cible, le Servant tendit son glaive vers Elysio afin de l'embrocher.
Mais l'Einzbern attrapa un morceau d'une des planches de bois du navire. En tant qu'objet provenant d'un Servant, ce bois était un matériau de rang supérieur, équivalent à celui des pierres précieuses. Ainsi, avec juste cette planche de bois et ses deux mains, Elysio créa une gigantesque grille d'acier trempée bardée de pointes au diamètre tout à fait intimidant entre lui et Archer.
La grille était soutenue par des piliers de pierre qu'il avait formés au préalable à partir d'air.
Archer utilisa alors ses talents en magie pour créer un flot trois fois plus large que les précédents, et tellement puissant que la pression de l'eau lui permit d'éviter la grille.
Mais Elysio modifia la taille et la forme des piliers pour diriger la grille et ses piques mortels directement sur le Servant. Archer lança avec un précision infaillible son bouclier dessus, retardant son arrivée. Concentrant tous ses sens à leur maximum, Archer envoya un coup parfait, bloquant l'acier à un centimètre de sa gorge. Perdant toutefois son glaive dans le procédé, Archer bondit sur le côté et franchit le gouffre formé par Elysio pour l'empêcher de réduire la distance d'un bond bien au-delà des capacités humaines.
-Je te tiens !
Maintenant tout proche de l'alchimiste aux longs cheveux noisettes, Archer leva le poing et frappa d'un grand coup.
Le mur de roche érigé en réponse par Elysio fut transpercé de façon magistrale, et ce dernier fut contraint de bloquer le poing du guerrier lui-même, se fracturant le poignet et quelques os de la main.
Mais n'en restant pas là, il transmuta un gigantesque champ de stalagmites de pierre qui forcèrent Archer, dans un salto arrière qui rendrait jaloux le meilleur des acrobates, à prendre de la distance et retourner par la même occasion aux côtés de son Master.

Les deux combattants étaient essoufflés. Du sang coulait des coupures dans la chair d'Archer, et Elysio tenait sa main gauche avec douleur de sa main encore valide. Retrouvant leur souffle et essayant de détendre leur muscles endoloris, ils se regardèrent dans les yeux.
-Tu n'es pas normal. Quel humain est capable d'utiliser l'alchimie à un niveau suffisant pour se battre à arme égal avec un Servant ?!
-Je te renvoie le compliment, tu n'es pas normal non plus. Tu es le dernier Servant dont je n'ai pas identifié la classe, tu es donc sensé être Archer. Pourquoi ne montres-tu que des attributs de Rider ?!
-Va savoir., lui envoya Archer en guise de réponse.
Les yeux d'Elysio s'éclairèrent.
-Attends... Ton lancer de bouclier tout à l'heure était tout de même incroyablement précis. Je ne sais pas ce que tu es en fin de compte, mais j'ai un moyen de le découvrir.
Puis l'alchimiste d'Einzbern se mit à parler plus fort, sur un ton déterminé :
-Voici ce que je te propose, Servant. Je vais utiliser contre toi quelque chose de surpuissant. Si tu survis, je reconnaitrai définitivement ta valeur et m'en irai... en attendant un deuxième round.
L'esprit vif du guerrier expérimenté lui fit accepter, car il savait que refuser une proposition de ce genre ne causait qu'encore plus de problèmes que d'acquiescer.
-Très bien. Voyons donc quelle est cette attaque surpuissante dont tu parles.
De sa poche intérieure, Elysio sortit un morceau de jade. Archer le sentit immédiatement : de ce bout de jade émanait une quantité non-négligeable de mana.
-Ce fragment provient d'un légendaire sabre de jade chinois. Il m'a été honorablement fourni par mon Servant.
Comme quand il avait créé un bout de bois indestructible, une sorte d'onde électrique bleue courut le long de ses bras. Cependant, cette fois-ci, son intensité était bien supérieure. Archer se mit instantanément en posture défensive, craignant le pire.
Serrant le morceau de minerai précieux dans sa main droite, toute l'électricité magique se concentra autour de sa main pour devenir une déferlante de foudre bleutée. Puis tout disparu, et Elysio ouvrit lentement sa main.
A l'intérieur se trouvait une loupe à l'apparence banale. Archer ne s'y laissa pas tromper : cet objet qui semblait anodin ne pouvait qu'être extrêmement dangereux.
-Prêt ?,demanda l'alchimiste de manière fair-play.
Il leva la loupe et la plaça de façon à ce que la lumière solaire passe à travers le verre et aille en direction d'Archer.
Mais ce qui "sortait" de cette loupe n'était pas de la lumière. Il s'agissait bel et bien d'un rayon de magie concentrée. Ce qui rendait cette attaque vraiment mortelle était sa source : comme cette magie provenait de lumière, elle en gardait toute les propriétés. Y compris la vitesse.

Juste avant que l'objet ne soit placé correctement, Archer comprit d'instinct ce qui allait arriver droit sur lui et transpercer son cœur. Et face à une attaque de cet envergure, il déploya les grands moyens. Un Noble Phantasm défensif était ce dont il avait besoin. C'est ainsi que...
-Construisez le Cheval de Troie !
A ces mots, le gigantesque cheval de bois qui avait permis aux Mycéniens de ressortir vainqueur de la mythique Guerre de Troie surgit entre lui et la loupe mortelle. Cette dernière, une fraction de secondes plus tard, tira son rayon de mort à vitesse luminique. Un rayon qui pouvait tout transpercer.
Un instant si rapide qu'il était imperceptible.
Une rafale de vent suivant son passage.
Une sensation de mort imminente.
Mais le Cheval resta intacte alors que le rayon avait fait impact.
Du moins, c'est ce qu'Elysio pensa. Mais ensuite il remarque un trou béant de plus de quarante centimètres de diamètre dans le mur d'un immeuble à sa droite.
L'impact n'avait jamais eu lieu. Distordant l'espace autour de lui, le géant de bois avait, non pas dévié, mais modifié la trajectoire fondamentale du rayon.
La loupe se désagrégeait lentement, et le cheval faisait de même. Elysio en resta ébahit.
-Fabuleux ! Avoir l'honneur de combattre le grand Ulysse ! ...oh, je comprend mieux d'où venaient ces bateaux ainsi que ton armement. Peut-être n'es-tu pas un Archer comme les autres. En tout cas, je vais respecter ma parole et vous laisser.
Il tourna les talons.
-J'ai hâte que nous nous revoyions, Héros de la Guerre de Troie et Némésis du Dieu des Océans !
Et sur ses mots il s'en alla.


Dernière édition par Hyuuga21 le Dim 24 Juin - 21:28, édité 5 fois

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  zetsuaka le Ven 10 Fév - 0:38

TLDR Very Happy .... noel,le vrai noel,le vrai noel,le vrai noel,le vrai noel,le vrai
non je déconne je pense que je vais commencer en fait ^^
avatar
zetsuaka
Élu de la Force

Messages : 961
niveau de floodage : 14420
Cookies =3 : 29
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 23
Localisation : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Ven 10 Fév - 3:27

Chapitre 9

Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis la confrontation entre Archer et Elysio.
Le soleil s'était couché. A la faveur de la nuit, et cette fois-ci en invisible, Kiryû se rendait à nouveau au manoir des Tohsaka.
"Ce n'est pas parce que ce sale alchimiste m'a forcé à partir que je n'y retournerai pas !"
Saber, bien que réticente au départ, avait finit par accepter. Après tout, elle avait tout aussi envie de remporter cette guerre que son Master, et pour cela posséder les bonnes informations est vital.
-Le manoir est en vue. Tu sens quelque chose, Saber ?
-Non, il n'y pas de Servant dans le périmètre., répondit la jeune femme. Je me demande ce que ça signifie...
-Nous verrons bien.
Toujours avec précaution, le duo franchit les derniers mètres qui les séparaient du portail.

Devant eux se dressait quelque chose dont l'état était tellement mauvais qu'on ne pouvait même pas qualifier ça de ruines. Ce qui avait été autrefois le grand et sobre manoir de la famille de mages allemande ne consistait à présent plus qu'en un amas de gravas, du bois réduis à l'état de poussière, du sable grisâtre, et ce qu'il restait des fondations, zone la moins touchée.
Kiryû fixa l'endroit dévasté d'un air incrédule.
-D'abord un alchimiste plus puissant que tout autre humain, et maintenant un Noble Phantasm d'une puissance pareille ?!
Une contrariété virulente se ressentait dans sa voix. Ses chances d'obtenir le Graal semblait s'éloigner de lui au fur et à mesure de ses découvertes.
La belle guerrière, pour sa part, tenta d'analyser du mieux qu'elle pouvait.
-Cette colonne de magie lumineuse que nous avions vu... Sa puissance correspond bien à son impressionnante apparence. Cet endroit était la demeure de Caster, et pourtant je ne sens plus aucun des pièges qu'il a dû placer. Si j'ai vu juste, alors cela signifierai que cette attaque peut "détruire" la magie avec laquelle elle rentre en contact.
-Cela voudrait dire... Que l'on a affaire avec l'une des plus puissantes techniques offensives qui existe, si je comprend bien.
-J'en ai bien peur, Master. A vrai dire, il s'agit même probablement de LA plus puissante, s'il elle peut tout réduire en cendres sans distinction entre la matière et le spirituel.
-Bordel !
Son poing serré, la mâchoire crispée, Kiryû essayait sans succès de calmer sa frustration. Après un moment de silence, il demanda néanmoins à Saber :
-Et en ce qui concerne la forme de l'attaque ? As-tu une idée d'où elle peut provenir ?
-Eh bien... Sur un large rayon, et en forme de colonne... Cela pourrait venir d'une arme légendaire tout comme d'une magie de l'Âge des Dieux, les plus puissantes de toutes. Il n'y a pas vraiment de moyen de savoir avec certitude pour le moment.
Ne voulant pas rester sur une pensée négative, Saber continua :
-Maintenant, il faut interpréter cet évènement. Master, votre opinion ?
-Je suppose qu'un combat s'est déroulé ici entre Caster et un autre Servant. C'est probablement lui qui possède ce Noble Phantasm, d'ailleurs. Le Master de Caster n'aurait pas laisser son propre Servant réduire en poussière sa maison. Ce qui signifie... que Caster doit être mort. S'il était dans le rayon, il n'y a pas moyen qu'il survive à un truc pareil.

Saber hocha la tête pour montrer qu'elle était arrivée à une conclusion identique quand soudain elle s'écria "Un Servant !" et sorti son épée, prête à se défendre.
Kiryû scruta la pénombre. Son œil finit par distinguer deux silhouettes approchant rapidement vers eux. A cette distance, l'autre Servant devait avoir remarquer la présence de Saber, qui était encore sous sa forme spirituelle.
Maintenant dans leur champ de vision réduit par la nuit, le duo adverse qui venait d'arriver était de loin le plus étrange que Kiryû ait vu depuis le début de la guerre.

L'un d'eux était un jeune garçon aux courts cheveux bruns clair. A sa taille et son visage, on voyait qu'il ne pouvait possiblement pas avoir plus de 14 ans. Ses vêtements semblaient d'ailleurs étrangement ordinaires, et dans un plutôt mauvais état. Pour être plus précis, ils étaient propres mais complètement chiffonnés.
"Un gamin comme ça, un Master ? Pourtant, il a un Command Spell sur la main gauche... Attends, qu'est-ce que ... ?!"
Une fois suffisamment proche, Kiryû avait pu regarder ses yeux.
Ils étaient différents de tout ce que Kiryû connaissait. Les pupilles en elles-même n'avait rien de spécial. En revanche, ce regard, cette impression que l'on avait en les regardant, étaient si singuliers que l'étudiant mit un certain temps avant de réaliser leur signification.
"Ce type... est complètement cinglé..."
La folie se lisait dans ces yeux. On y voyait un individu entièrement déconnecté de la réalité sensée que nous connaissons. Kiryû comprit, cette nuit-là, la justesse de l'expression "les yeux sont la fenêtre de l'âme".
Et dans ce cas précis, l'âme était incroyablement tordue.

Posant ensuite son regard sur le Servant, Kiryû essaya de l'analyser. A première vue, il s'agissait d'un homme d'âge moyen au cheveux blond clair de longueur moyenne. Ses vêtements cependant étaient d'un style totalement étranger à Kiryû. Tout ce qu'il pouvait dire avec certitude était la présence majoritaire de noir, ainsi qu'une sorte de foulard tricolore enroulé autour de sa taille. Il portait sur la tête un chapeau à mi-chemin entre celui d'un noble et celui d'un membre de l'armée, tels qu'ils étaient en Europe il y a plus de deux siècles.
Tout comme son Master, le détail frappant se trouvait chez lui aussi au niveau du visage. Mais dans son cas, il ne s'agissait pas de son regard mais de l'expression qu'il arborait.
Son visage dégageait une dureté et une rigueur telle qu'on en voyait très rarement. Cette expression, à elle seule, faisait de lui quelqu'un auquel on accorde un respect mêlé de crainte. Ainsi, bien que son allure générale n'était pas spécialement impressionnante, Kiryû se méfia tout de suite de lui.

Un bruit métallique. La joue de Kiryû saignait. Une lame venait de lui passer à quelques millimètres du visage. Pour être plus exacte, il ne s'agissait pas d'une lame mais d'un couperet.
Kiryû n'eut pas le temps de réfléchir.
-Le Master est invisible ! Il est là !
"Assassin !"
Obéissant à son instinct, il couru dans la direction opposée. Mais la vitesse du Servant était remarquable et son attaque suivante était déjà partie.
Saber, s'étant immédiatement matérialisée, avait bondit et bloquer la lame tranchante avant qu'elle n'atteigne son Master.
"S'il peut me voir, alors autant économiser ma magie !"
Kiryû se rendit à nouveau visible, maudissant le fait d'être tombé sur Assassin.
C'est alors qu'il s'intéressa à l'arme de ce Servant. Il n'avait pu la voir clairement, mais la lame n'avançait pas d'une façon habituelle, il en était certain.

L'adolescent leva le bras devant son Servant pour lui demander de stopper l'attaque et prit la parole :
-La lâcheté est un crime ! Je vais te faire subir le châtiment de la Justice !
Sa voix était pleine d'énergie et d’enthousiasme, mais en même temps horriblement désarticulé.
-Allez, couic !
D'un grand geste brusque, il tendit le bras pour demander à son Servant d'attaquer.
Un bruit de chaine.
Kiryû le vit en face pour la première fois et comprit ce qu'était l'arme de cet Assassin.
La guillotine.
Une grande guillotine dont la lame était attachée à une chaine. Les montants étaient quand à eux en bois.
Exécution. Décapitation.
Il n'en avait jamais jamais vu en vrai. Et voilà que une d'entre elles se trouvait au dessus de sa guerrière.

En une fraction de seconde, Saber avait dévié le couperet d'un coup d'épée et franchit la distance qui la séparait de son ennemi.
Mais ce dernier n'était déjà plus là. En bon assassin, il ciblait la proie la plus vulnérable en priorité et évitait le combat directe avec le Servant. Dans le dos de Kiryû, il fit en un geste bloquer ses deux bras et sa tête dans une sorte d'étau de bois. Saber tourna net et fonça à toute vitesse.
Alors que la mort arrivait pour Kiryû, un habile coup d'épée envoyé par son Servant détruisit ses entraves et lui permit d'éviter de justesse l'acier tranchant qui allait le faire passer dans l'autre monde.
-Dansez, hurlez ! Combien de temps vos cous tiendront-ils ?
Ce Master était vraiment singulier. Il pouvait glacer le sang de quelqu'un juste à la façon dont il parlait.
Toujours avec une vitesse impressionnante, le Servant aux guillotines tenta à nouveau d'attaquer Kiryû dans le dos. Cependant, cette fois-ci, la guerrière avait suivi son mouvement et le força à reculer avant qu'il ne puisse achever son attaque.
Saber, sortant son étrange coffret, ferma les yeux un court instant. Quand elle les rouvrit une fraction de seconde plus tard, la fumée qui constituait son épée s'était reconstituée en une épée plutôt semblable mais moins grande, et une dague du même noir ébène.
Empoignant les deux armes, Saber sourit avec satisfaction. Elle avait de quoi contrer les guillotines de son adversaire. Elle était prête.
Se ruant sur son ennemi, elle suivi son esquive et obliqua sur la droite. Le mouvement circulaire d'Assassin et celui de Saber décrivaient un demi-cercle sur le sol. Assassin, loin de s'avouer vaincu, avait encore accéléré, mais il semblait que Saber parvenait à le suivre. Elle ne lui laissait pas la moindre ouverture qui lui permettrait de s'en prendre à Kiryû.
La folle course-poursuite continuait. Aucun des deux Servants ne montrait de signe de décélération, et leurs vitesses ne faisait que s'accroitre. Au point qu'ils finirent par ne plus être suivables par l’œil humain. Kiryû voyait au moins huit Saber et autant d'Assassin, tous flous et en mouvements constant, mais il ne pouvait distinguer lesquels étaient leur positions actuelles.
Faisant désormais presque un avec le vent nocturne, les yeux toujours rivés sur l'autre, les deux adversaires savaient que le premier à commettre une erreur n'aurait pas de seconde chance. Saber décida de lancer un assaut utilisant toute la puissance de ses jambes, même si elle devait les briser dans le procédé.
Quelque chose de solide autour de ses jambes.
"?!"
Une chaine de fer venait en effet de s'enrouler le long de ses tibias, la faisant s'écrouler de tout son long. Le contact avec le sol fut particulièrement douloureux, compte tenu de la vitesse à laquelle elle allait.
Elle entama immédiatement le mouvement de bras servait à couper ces chaines de sa dague, mais il était trop tard : le couperet sanguinaire se trouvait déjà au dessus de son cou. La corde qui le retient lâche. Chute de la lame.
Une main se posa sur le bois de l'outil d’exécution et le brûla à une vitesse surnaturelle.
Tout de suite après, Kiryû repoussa de son coude la lame d'acier, sauvant le cou délicat de son Servant.
"Cette guillotine est d'origine magique. Si je ne l'avais pas brûlée au préalable, qui sait ce que me serait arriver quand je l'aurait touché."
-Beau sort de feu, Master.
Un filet de sang s'écoulait du coude de Kiryû.
-Merci.
Ils se firent un signe de tête. Le regard de Saber redevint d'acier, et elle se rua de nouveau sur Assassin. Il tenta de rester en retrait, mais cette fois Saber était définitivement dans le périmètre où elle pouvait l'atteindre.
La dague bloqua la guillotine défensive du Servant, et l'épée noire allait mordre sa peau, quand le mouvement de la belle guerrière se retrouva dans un état proche du ralenti.
La concentration de mana dans l'air était drastiquement plus dense.
"Son Noble Phantasm... !"
Un flash.
Une explosion de fumée.
-WROOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAR !!!
Un hurlement sauvage à déchiré les tympans comme celui-ci ne pouvait venir que d'une seule personne.
Quand le nuage de poussière se dégagea, Saber et Assassin se relevaient péniblement après le coup qu'ils venaient d'encaisser et qui les avait fait voler plusieurs dizaines de mètres plus loin. Le Noble Phantasm d'Assassin avait apparemment été interrompu.
Le flot de lumière provenant du corps de Berserker illuminait la nuit sur les ruines du manoir Tohsaka.
"Berse... Je l'ai pas vu arriver ?! En pleine nuit ?! Mais alors... !"
Une impulsion, et la silhouette lumineuse n'était plus là. Une bourrasque lui secoua les cheveux quand le Servant enragé passa en courant devant lui. Kiryû avait à peine pu le distinguer.
"Quelle vitesse !!!"
Réactivant son invisibilité, Kiryû pria pour que Saber aille bien.
Il la vit alors surgir et lancer l'assaut sur le géant de lumière. Mais d'une façon que Kiryû ne s'expliquait pas, les coups d'épée de Saber, autrefois égaux aux attaques invisibles de Berserker, ployaient maintenant sous ces mêmes attaques.
A chaque parade, Saber sentait les os de ses bras se rapprocher du broyage. A ce stade, il ne s'agissait plus d'un combat. "Fuite immédiate" fut ce que son esprit et son expérience lui dictèrent.
La jeune femme, de façon osée, lança sa sombre dague sur le Master d'Assassin. Comme elle le pensait, ce dernier fut obligé de matérialiser plus d'une dizaines de guillotines pour intercepter le projectile qui les brisa une à une avant de se planter dans la treizième. Ainsi Assassin avait concentré toute son attention sur son Master et ne put profiter de la confusion pour faire sauter la tête de Kiryû.
Berserker négligea Assassin pour ne s'en prendre qu'à Saber, ce qui était peut-être du à la force qu'il sentait en elle.
Le précédent combat de Saber contre lui n'était rien comparé à celui-ci. Elle avait l'impression, en bloquant les coups, d'essayer de bloquer des immeubles qui lui tomberaient dessus. Et malgré l'agilité de la jeune femme qui restait plus élévée que celle du Servant lumineux, la vitesse pure de Berserker avait surpassé la sienne. L'esquive n'était plus une option, pas plus que ne l'était la course dans la direction opposée sans aucun plan.
Elle avait son idée sur comment s'échapper, tout ce qu'il lui fallait était quelques secondes de répit.
Malheureusement un des coups de Berserker, qui étaient si durs à anticiper car on ne les voyait pas arriver, finit par faire mouche et réduisit en miettes son bras gauche.
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!
Le visage distordu par la douleur et chancelante, Saber remarqua quelque chose autour de la tête de Berserker. Quelque chose qui ressemblait à une guillotine.
-C'est le moment !
La lame de ladite guillotine subit un coup de boule lumineux et ne resta pas en existence très longtemps.
Mais ça avait été suffisant. Assassin venait de lui fournir le temps qu'elle voulait, et ironiquement d'aider un ennemi sans le vouloir.
Fermant les yeux et modelant le mana dans la paume de sa main droite encore valide, Saber "dissolu" son épée couleur de nuit. Sa forme originelle de fumée reprise, Saber la dirigea ensuite entre elle, Kiryû et Berserker sous forme d'une rideau de brume. Cette méthode avait empêché Berserker de les poursuivre la première fois, et il semblerait qu'il en était de même ce jour-ci. Même si le Servant luminescent était devenu plus puissant, un contact avec cette matière était toujours aussi dangereux.
Alors que le duo prenait ses jambes à son cou, laissant le Master d'Assassin et son Servant seuls avec Berserker, Kiryû envoya un regard de gratitude à Saber.
-Bien joué.
-Merci, Master.
Elle sourit légèrement, malgré la douleur de son bras en charpie.
Toujours en courant :
-Laisse-moi voir ton bras. ....Tu es gravement blessée ! Laisse-moi te soigner !
-Mais...
-Il n'y a pas de "mais" !
Annulant son camouflage, Kiryû dépensa l’intégralité du mana qu'il avait encore dans le sort de soin qu'il utilisa sur Saber. Une douce lumière verte entoura ses mains, qui vinrent se poser au dessus du bras de la jeune femme.
Essoufflés, à bout de force après un tel effort, Kiryû parvint à dire :
-Je pense avoir réparé tout les os. En revanche, pour les muscles, je n'ai pas pu... Désolé...
Il tomba à genoux, incapable de faire un pas de plus après tout le mana qu'il avait puisé dans ses ressources au cours de la journée.
Un sourire, plus heureux cette fois, passa sur le visage de Saber. Se baissant, elle installa Kiryû sur son dos et ils se dirigèrent ainsi tout deux vers la maison de Kiryû.




























Au même moment, sur un toit, un homme ouvrit les yeux.
-Où... suis-je ?


Dernière édition par Hyuuga21 le Dim 24 Juin - 21:42, édité 2 fois

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  zetsuaka le Sam 11 Fév - 1:34

Dans le prologue : "à tout pris poser une avant qu'il "
t'as oublié question

chap 1 : "Saber, le plan de demain est de repéré et identifié le plus de Masters et Servants possible,"
repérer , identifier. Smile

« tendance à se réalisé plus que les autres » ,réaliser ^^
Chap 2 « Mais il leva la tête pour identifié » identifier…
« grâce au enseignement de son père, que dans un conflit de ce genre, avait l'initiative pouvait très bien être ce qui déterminerait la victoire. » aux enseignements et avoir ^^//
« Kiryû, après avoir attendue …attendu x)
« de localisé notre position.”localiser x__x
“sur laquelle j'ai bosser” bossé dommage xD
qu'il a réussi a repéré le Master de Caster » repérer x)
pourraient joué contre nous …………;JOUER!
avatar
zetsuaka
Élu de la Force

Messages : 961
niveau de floodage : 14420
Cookies =3 : 29
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 23
Localisation : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Sam 11 Fév - 15:41

OUAIS BAH ÇA ARRIVE HEIN è_é

Bon bah je vais éditer tout ça alors.

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  zetsuaka le Sam 11 Fév - 17:25

sinon bah ...je suis complétement addicte ^^
avatar
zetsuaka
Élu de la Force

Messages : 961
niveau de floodage : 14420
Cookies =3 : 29
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 23
Localisation : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Dim 4 Mar - 4:25

Aller, pour la deuxième semaine de vacances et pour rattraper mon retard, je vais essayer de faire autre chose que glander.

Donc, attendez-vous à deux chapitres d'ici à la rentrée. fete

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Lun 5 Mar - 1:12

Chapitre 10

Si elle avait été visible par les gens normaux, la gigantesque trainée de sang laissée dans son passage par Lancer aurait probablement empêché les gens du voisinages de dormir la nuit.
Après sa victoire contre le Pape maléfique, le soldat romain à la lance légendaire avait entreprit de ramper jusqu'à l'université de la jeune femme qu'il devait protéger, faisant fit des gouffres béants dans sa chair et de ses vertèbres en miettes.
De la pure volonté. C'était la seule chose qui lui permettait de continuer à avancer, quand tout autre à sa place appartiendrait déjà au monde souterrain.
Chaque seconde lui semblait durer des années. Son corps, désormais plus proche d'un cadavre que d'un être vivant, ne fonctionnait même pas au minimum vital. Ses fonctions respiratoires, cognitives et moteurs avaient déjà à moitié lâché.
Pourtant, mètre par mètre, il avançait vers sa destination.
S'il avait été en état, il aurait pu entendre le rugissement de Berserker, malgré que Lancer était, à ce moment là, à plus d'un kilomètre du manoir (ou de ce qu'il en restait). Mais tout son esprit était mobilisé pour survivre suffisamment longtemps pour arriver auprès de son Master.

Il se faisait très tard, et l'université avait fermé ses portes depuis quelques heures, mais Caina refusait de partir sans Lancer.
Archer et Itoru était revenu après leur affrontement contre l'alchimiste de la famille Einzbern.
L'étudiante avait été, comme Kiryû et les jumeaux avant elle, choquée par l'étendu des pouvoirs d'Elysio. Néanmoins, sa première préoccupation restait le retour de son Servant.
Quand l'heure était venue de partir du lieu d'étude, Caina insista qu'elle ne bougerait pas de la bibliothèque sans être accompagnée de son Servant.
Les jumeaux, voyant à quel point elle respectait la consigne de Lancer à la lettre avec acharnement, demandèrent quoi faire à Archer qui décida finalement que les deux frères resteraient avec elles dans la pièces aux milles livres pendant qu'il monterait la garde à l'entrée.
Les jumeaux, ayant obtenu la permission de rester après fermeture grâce au fait que Caina soit la fille du proviseur, se conformèrent à rester avec elle, faisant comme leur Servant avait demandé.

Archer était donc en train de scruter les environs avec attention, posté tel une sentinelle devant le grand portail de l'université.
C'est alors qu'il sentit une faible présence. L'obscurité n'étant pas un problème pour lui, il dirigea son regard perçant dans cette direction... et aperçu une épave.
Une épave humaine.
-L... Lancer !!!
Il se précipita vers lui et constata à quel point son état était critique.
Sans attendre, il le mit sur son dos et courut de toute ses forces vers l'étage supérieur, ignorant le sang qui s'écoulait à flot sur son armure.
Ouvrant la porte à la volée, il se précipita et posa le corps du légionnaire sur la table, devant Caina, Itoru et Kurasu.
-!!!!!
La jeune femme étouffa un cri et devint blanche comme un linge. Les deux regardèrent le corps avec horreur. Pour quelqu'un comme Archer, qui avait participé à la Guerre de Troie, la vue d'un corps déchiqueté n'était pas choquante ; mais pour les deux frères, une telle vision était abominable.

Caina et Archer commencèrent aussitôt, dans un effort combiné, à utiliser leur magie de soin pour tenter de restaurer les organes vitaux de Lancer.
La jeune femme dépensait son mana sans compter et au mépris de sa propre santé. Tout ce qui comptait pour elle, s'était que Lancer survive.
-Je t'en prie...
Elle sanglotait d'une voix tremblante, soignant de façon désespérée son Servant.
-Reste avec moi...
Ressentant la détresse de Caina au plus profond de son âme, Archer poussa lui aussi son sort de soin à un niveau extrême.
Les jumeaux, qui étaient partis en courant, revinrent avec des bandages qu'ils avaient récupérés dans l'infirmerie. L'un d'eux saignait un petit peu ; de toute évidence, ils avaient défoncé la porte de l'infirmerie, qui était fermée à clef.
Tâchant de ne pas gêné la jeune femme et le mycénien, ils enroulèrent du mieux qu'ils purent les bandages sur les zones dont le sang s'échappait le plus.

Les dommages superficiels, comme ceux de sa chair, se refermèrent à une vitesse folle sous les sorts conjugués de Caina et d'Archer. Mais les organes vitaux et les os ne se reformaient pas.
Malgré tout ce qu'ils avaient fait, le niveau magique des deux n'était finalement pas suffisant.
-PUTAIN !!!, hurla Archer en serrant le poing à s'en faire arracher la peau.
-Non... C'est un mensonge...
Caina, à ces mots, tomba à genoux, les larmes se déversant de ses yeux magnifique yeux bleu océan.
A ce moment, le contrecoup d'une telle consommation de mana atteignit finalement la jeune femme : ayant dépensé toute son énergie magique, elle s'écroula sur le sol, inconsciente.
Les jumeaux et leur Servant ne pouvant que contempler la scène, désormais impuissants, le cœur horriblement lourd.

Une soudaine vague de mana fut alors perçue par Archer. Elle provenait, d'une façon qu'il ne s'expliquait pas, de Caina.
Ce qui se déroula devant leur yeux leur semblait comme un rêve.
Les paupières de la jeune femme s'ouvrirent et son corps de redressa progressivement, mais son visage avait toujours la même expression de personne évanouie. De ses yeux émanait une étrange lueur bleutée, telle une lumière d'espoir dans l'obscurité du désespoir.
Elle était maintenant debout. Du moins, c'est ce qu'ils crurent au premier abord. En regardant mieux, ils remarquèrent que ses pieds ne touchaient pas le sol, flottant quelques centimètres au dessus.
-Par les Dieux, mais qu'est-ce que...
Se penchant doucement au dessus du corps dans lequel le souffle de la vie était sur le point de partir définitivement, la jeune femme murmura une incantation inaudible pour les autres et une sorte de voile de "poussière d'étoile" recouvra Lancer.
Ce sort dépassait la perception de la magie d'Archer. Il n'avait jamais rien vu de semblable. Le scintillement de la poussière magique contribuait à rajouter à l'aspect irréel de la scène.
"Ses yeux se referment..."
Alors que l'aura de magie qui planait autour de Caina disparaissait, Archer la rattrapa juste au moment où sa flottaison cessa.

-A... Alors ?, demandèrent d'une voix hésitante les jumeaux.
Archer se pencha pour examiner le pouls du légionnaire, et remarqua qu'il était revenu à la normal.
Le soulagement s'affichait maintenant sur leurs visages.
"Comment à-t-elle fait ça ? Je n'ai jamais entendu parler de mages qui lanceraient des sorts en étant inconscients, et encore moins un sort de ce niveau ! Enfin, l'important est qu'il aille bien. Quant à elle, j'espère que son corps tiendra le coup..."




La vision encore troublée, Lancer tenta faiblement de comprendre où il était.
-Lancer !
-...Archer, hein ? Alors, je suis...
-Oui. Et tout ça grâce à Gozuki-san.
-Hime...-sama...
Il tourna sa tête encore lourde et vit sa chère Caina, allongée sur un matelas que les jumeaux avaient pris dans l'infirmerie.
A la grande surprise de Lancer, son corps ne lui faisait plus mal nul part, et toutes ses blessures, même les plus graves, semblaient être guéries. Il ne ressentait plus qu'une énorme fatigue et un certain malaise, ce qui était dérisoire comparé à son état précédent.
Il repensa alors à son combat contre Caster. Il l'avait tué. De ça, il était certain.
-J'ai au moins... pu accomplir mon devoir.
Et sur ces mots il tomba dans le sommeil, un léger sourire aux lèvres.




Caina et son Servant se réveillèrent tout deux plusieurs heures plus tard. Comme c'était l'hiver, le soleil ne s'était pas encore levé, mais la matinée avait commencé. L'université n'ouvrirait cependant ses portes qu'un peu plus d'un quart d'heure après.
Ouvrant péniblement les yeux, Caina retrouva néanmoins rapidement ses sens :
-Qu... Qu'est-ce qui... Lancer ! Est-ce qu'il ...
-Du calme, Hime-sama, je suis juste là.
Se retournant, la douce jeune femme découvrit que son gardien se portait bien. Des larmes de joies et de soulagements apparurent aux coins de ses yeux, et l'étudiante sauta dans les bras de Lancer.
Ce dernier, bien qu'un peu gêné, n'eut pas besoin de parler. De même pour Caina : à ce moment, les deux comprirent parfaitement ce que ressentait l'autre sans avoir besoin de s'exprimer.
Archer souriait tout autant : du moment que Caina était heureuse, ça lui suffisait.

Après que tout ce petit monde se soit remit de ses émotions, Archer puis Lancer s'entreprirent à raconter tout ce qui s'était déroulé en l'absence de l'autre.
Après avoir entendu le récit de son combat contre Elysio, Lancer changea définitivement son point de vue sur Archer :
-Vous... Vous êtes le grand Ulysse ?! Je vous prie d'excuser toutes les choses désagréables que j'ai pu dire par le passé ! Vous avez ma totale confiance !
Après tout, Lancer avait beau être chrétien, il ne pouvait rejeter ses racines ; et comme tout les jeunes romains, les œuvres d'Homère avaient été la base de son éducation. Lancer avait donc toujours éprouvé de l'admiration pour ces héros. Rencontrer Ulysse en chair et en os était comme un rêve.
Archer, amusé, répondit "Et que me vaut ce soudain changement d’attitude ?".
Lancer décida donc de révéler son identité et de raconter son histoire.
Les jumeaux écarquillèrent les yeux.
-Le centurion Longin ? Pour de vrai ?
-Vous en faites une tête., nota Caina.
-Eh bien, vous savez c'est que mon frère et moi...
-Nous sommes tout deux des passionnés d'Histoire.
-Kurasu a toujours adoré l'Odyssée. C'est pour cette raison que nous avons choisi d'invoquer Ulysse en tant que Servant, d'ailleurs.
Les jumeaux en profitèrent pour expliquer à Caina et Lancer le principe de la double invocation.
-Je ne savais même pas que c'était possible., commenta la jeune femme, impressionnée.
Lancer, qui semblait pensif depuis un bout de temps, eut une sorte de flash et dit soudain :
-Ulysse-san !
-Oui ?
-La raison pour laquelle vous vouliez protéger Hime-sama, est-ce que ce serait...
Tout les visages se tournèrent vers le guerrier en armure de cuir.
-Ah... Eh bien, je suppose que je peux le dire maintenant. En fait, la gentillesse et la compassion de Gozuki-san m'ont fait pensé à ma chère Pénélope. Dans ma tête, son image s'est superposée à celle de ma femme durant sa jeunesse.
Caina rougit légèrement à ces mots.
-J'ai alors décidé que mon but, dans cette nouvelle vie, serait de me dévouer à elle, la faisant passer avant même ma vie ou la victoire dans la Guerre du Saint Graal.
Lancer leva un sourcil et dirigea son regard vers les frères Hôtenra.
-Et vous êtes d'accord avec ça ?
-Bien sûr. Avant même de l'invoquer, nous avons décidé de nous fier à Ulysse, d'avoir confiance en lui.
-Je comprends tout à fait que l'on place sa confiance en Ulysse-san, répondit Lancer, mais tout de même, si votre Servant est dévoué à un autre Master, cela signifie que vous n'avez aucune chance de gagner le Graal !
-Ce n'est pas grave !,assurèrent les deux jumeaux.
Le ton dans leur voix semblait suspicieux, alors Caina leur posa cette question :
-Mais si vous ne venez pas d'une famille de mages comme moi, vous deviez forcément avoir une raison pour être entrés dans la guerre du Saint Graal !

Dès qu'elle acheva sa phrase, l'atmosphère de la pièce devint moins joyeuse, plus lourde, comme si un vent glacial venait de la traverser.
-Eh... Eh bien...
Les deux jumeaux se regardèrent, se demandant l'un l'autre s'ils pouvaient vraiment parler de ça.
Finalement, ils décidèrent qu'après tout ce que le "groupe" avait vécu ensemble, ils pouvaient parler de leur passé librement.
-Très bien...
-Nous allons tout vous raconter.

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Lun 12 Mar - 5:37

Chapitre 11

Les jumeaux n'avait jamais parlé de cela à qui que ce soit, et ne savaient par conséquent pas vraiment par où commencer.
Kurasu se jeta finalement à l'eau.
-Tout d'abord, comme vous le savez déjà, mon frère et moi n'avons pas de Magic Circuit. Seulement, la vérité est un plus compliquée que ça...
Itoru continua :
-En fait, notre mère était l'héritière du famille de mages d'origine chinoise. Mais elle a toujours refusé d'accepter son rôle, reniant ainsi tout ce qu'elle était.
Dans leur voix, on sentait une certaine mélancolie.
-Elle mena ainsi une vie sans but et sans joie.
-Jusqu'au jour où elle rencontra notre père. D'une riche famille japonaise, il faisait du tourisme à Shanghai quand il la croisa.
-Comme dans une belle histoire, ils eurent le coup de foudre l'un pour l'autre, et notre mère décida de renier sa famille afin d'épouser notre père et d'aller vivre avec lui ici, à Fuyuki City.
Caina et Lancer écoutaient avec la plus grand attention, presque pendus aux lèvres des jumeaux.
-Ayant enfin trouvé un sens à sa vie grâce à l'amour, notre mère vécut heureuse avec notre père, qui ne tarda pas à devenir son mari. C'est beau et romantique, n'est-ce pas ?
Les deux étudiants à lunettes regardèrent le sol.
-Mais... La réalité ne marche pas comme ça. La famille de notre mère n'avaient absolument pas accepter la fuite de notre mère, et au bout de deux ans, ils parvinrent à la retrouver.
-Impressionnant de constater comment les mauvaises intentions vous donnent des ailes, pas vrai ?, demanda rhétoriquement Kurasu d'un ton amer.
-Quand il la retrouvèrent, ils la forcèrent à boire un breuvage magique qui détruisit tout ces Magic Circuits.
Caina, horrifiée, les yeux écarquillés, plaça ses mains devant sa bouche pour étouffer son cri.
-Et je suppose... que vous êtes tout deux au courant de la douleur que l'on ressent quand nos Circuits sont endommagés.
-Mais ça ne s'arrête pas là. Le jour où elle but cette... chose infâme... Elle était enceinte d'un mois.
-Non...
-Malheureusement, si. Et comme les conséquences de cette destruction des Circuits l'avait fragilisée, elle décéda... en nous mettant au monde.
Cette dernière phrase, les jumeaux l'avaient prononcé en même temps et sur un ton plus bas. Dans leur gorge, ils avaient l'impression d'avoir une barre d'acier.
Aborder ce sujet n'était vraiment pas facile pour eux, et il leur fallut redoubler d'effort pour continuer leur histoire.
-Ainsi, nous avons été élevés par notre père, sans être au courant à propos de la magie ou de la famille de notre mère.
-Et un jour, il y a 5 ans...
Leurs yeux commençaient à s'humidifier.
-Papa... est mort... reversé par un camion.
Parler de leur mère ne leur avait pas causé trop de peine, car ils ne l'avaient pas connue. Leur père, en revanche...
Mais ils tentèrent de retenir leurs larmes et de poursuivre.
-C'est dans une lettre qu'il nous légua... que nous avons apprit tout ce qui concernait notre mère.


Caina, par sa compassion naturelle, était profondément touchée.
-Je suis vraiment désolée, je ne savais pas que...
-Attends, l'interrompirent les deux frères. Ce n'est pas maintenant qu'il faut être triste.
Caina ne comprit pas ce qu'ils voulaient dire, mais hocha la tête, attendant la suite avec un mauvais pressentiment. Il y aurait quelque chose d'encore plus émotionnellement traumatisant dans leur passé ? Comment était-ce possible ?

Kurasu et Itoru hésitèrent un long moment avant de continuer. Le doute les assaillait : fallait-il vraiment leur raconter la dernière partie ?
-Alors ?,demanda Lancer.
Les deux frères échangèrent un regard, puis continuèrent à parler, cette fois-ci simultanément et en parfaite synchro :
-Un an après la mort de papa, nous sommes aller faire le check-up de santé annuel à l'hôpital. Le docteur identifia alors une légère anomalie au niveau des poumons. Après plusieurs visites consécutives pour mieux examiner cette anomalie, elle fut diagnostiquée comme "Malformation inconnue... et mortelle à long terme".
-?!
-Malgré tout leurs efforts, malgré les divers traitement, et même les opérations chirurgicales, ils ne purent pas corriger cette malformation. Et pour cause : elle a dut être causée par le breuvage que notre mère a été forcée de boire... Autrement dit, cela nous a affecté dans son ventre, et puisqu'il s'agit de magie, il n'y a rien que les gens normaux puisse faire.
-Mais...
-Oui... D'après les médecins, il nous reste... à peine six mois... à vivre.
Leurs yeux étaient à présents emplis de larmes. Qui ne réagirait pas de la même façon, s'il apprenait qu'il était destiné à quitter ce monde bien plus tôt que prévu ?



Un long silence emplit de la pièce. Si Caina était triste pour eux avant, maintenant elle en était à pleurer avec eux. Une telle capacité à partager les émotions des autres était vraiment remarquable, mais il ne s'agissait pas dans tout les cas de quelque chose de joyeux. La situation actuelle en était un bel exemple.
Lancer brisa finalement le silence et demanda :
-Donc, votre vœu pour le Graal est de soigner cette malformation ?
Appuyé le dos au mur, Archer, qui depuis tout à l'heure était rester silencieux pour ne pas gêner ses Masters, intervint :
-J'ai posé une question identique après qu'il me l'ai révélé, après mon invocation... Et la réponse m'a profondément surpris.
Kurasu et Itoru hochèrent la tête, confirmant les dires de leur Servant.
-Non, au contraire, nous n'avons pas de vœu, et n'avions même pas, à la base, l'intention de remporter cette guerre.
-Mais pourquoi ?
-C'est difficile d'expliquer notre point de vue là-dessus avec des mots, mais nous considérons que cela irait contre les lois de la nature et contre notre destin. Pour nous, le principe même des vœux accordés par le Graal est quelque chose de mauvais.
-Si nous avons décidé d'invoquer un Servant et de participer après avoir lu le traité de magie que notre mère avait emporté malgré elle, c'est pour deux raisons. La première était de s'assurer que le vainqueur serait une personne n'ayant pas de mauvaises intentions. La deuxième était, il faut que je l'avoue, que je voulais absolument rencontrer Ulysse., termina Kurasu.
-Perdre notre vie dans la guerre nous importe peu, de toute façon. Un bon exemple serait la double invocation que nous avons utilisé pour conjurer Archer : la moindre erreur aurait causé notre mort, et nous le savions très bien, mais nous n'avons pas hésité.
Lancer était à la fois choqué et impressionné.
-Pouvoir parler de sa propre mort aussi facilement...
-C'est la conséquence sur le comportement d'appendre que tu n'as que peu de temps à vivre, répondit Itoru. Mais comme vous vous en doutez, quand on nous l'a annoncé il y a 4 ans, ça n'était pas du tout pareil.

Essayant de se mettre à leur place, Lancer ne pouvait qu'éprouver une certaine forme de respect pour ces deux frères, qui avaient vécus des choses pareilles et étaient malgré tout parvenu à conservé un style de vie ordinaire. A leur place, de nombreuses personnes aurait probablement été réduit à l'état d'esprit "Puisque de toute façon je vais mourir et que je n'ai plus de parents, je vais faire tout ce qui me passe par la tête !", ou au contraire seraient devenus apathiques et se seraient enfermés chez eux.
Le soldat à la lance se demanda d'ailleurs si la présence mutuel de l'autre à leurs côtés était ce qui avait permis à ces deux frères de rester des étudiants normaux.

Caina avait globalement le même point de vue que Lancer.
-Votre philosophie concernant le Graal et les vœux est... assez incroyable., reconnu l'étudiante. Quel force de volonté... Ne pas essayer d'obtenir le Graal alors qu'il pourrait vous sauver parce que vous êtes accrochez à vos convictions.
-Nous sommes contents que tu comprennes, Caina-san. Après tout, actuellement, le but de mon frère et moi est que tu sois le vainqueur de cette guerre, et Archer a également décidé de son propre chef de te protéger coûte que coûte.
Caina se sentait honorée, plus qu'elle ne l'avait jamais été de sa vie.
Elle avait été forcée de participer à cette guerre par son père, car gagner la guerre du Saint Graal avait été l'objectif de sa famille depuis que son grand-père avait échouer lors de la première Guerre.
Certes, son dévoué Lancer et l'idée d'avoir son souhait exaucé étaient réconfortant, mais tuer des gens pour obtenir ce souhait était pour Caina quelque chose de mal, ni plus ni moins. Ainsi, elle n'avait jusqu'à maintenant jamais véritablement désiré remporter ce conflit. Mais la situation avait changée, et, touchée par la détermination et la vertue des frères Hôtenra, ainsi que la confiance qu'eux et Archer avaient en elle, Caina était maintenant une vrai prétendante à la victoire.

Une détermination nouvelle trouvée, Caina annonça joyeusement :
-L'université ouvre. Allons-y !
Les trois étudiants sortirent ainsi de la bibliothèque, souriant, enjoués.
Lancer et Archer restèrent cependant dans la bibliothèque. Ce dernier prit la parole :
-Lancer ?
-O-Oui, Ulysse-san ?
-Tiens, j'ai préparé ceci pour toi pendant que tu étais inconscient.
Sortant une feuille de papier pliée en deux, il la tendit à Lancer.
-Mais ce sont...
-Sers-toi en pour protéger Gozuki-san du mieux que tu peux. Je compte sur toi, soldat !,lui dit-il en lui mettant une tape amicale dans le dos.
Rayonnant et fier de la confiance que son héros lui accordait, Lancer répondit :
-Comptez sur moi ! Je protégerais Hime-sama, même en donnant ma vie s'il le faut, tout comme le Seigneur donna la sienne pour nous sauver du péché.
-C'est le bon état d'esprit !

Les deux Servants frappèrent amicalement leur poing l'un dans l'autre en signe de confiance, et coururent en direction de leur Masters afin de les rattraper.
"Prochaine étape", pensa Archer, "l'attaque contre Matô Ochiru. Qu'il se tienne prêt !"


Dernière édition par Hyuuga21 le Dim 24 Juin - 22:04, édité 3 fois

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Hyuuga21 le Jeu 29 Mar - 3:20

Avec tout ce qu'on a fait en ce moment, j'ai pris du retard moi !

Alors pour me faire pardonner je sors deux chapitres ce week-end Ok cool

_________________




I am the player of my RPG.
My computer is my body, and Japan is my blood.
I have leveled-up over a thousand hours.
Unknown to Game Over,
Nor known to Clear Game.
Have withstood sleep to watch many animes.
Yet, those hands will never play Shenmue 3.
So as I pray, Unlimited Prinnies Works !
avatar
Hyuuga21
Admin
Admin

Messages : 3342
niveau de floodage : 115692
Cookies =3 : 59
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 22
Localisation : Cherche toujours xD

Feuille de personnage
Archétype:: Zorglub Mage
HP HP:
25/25  (25/25)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma seconde Guerre du Saint Graal

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum